Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cherbourg : les parents d'un collégien déposent plainte effrayés par une marionnette du web, le "Momo Challenge"

vendredi 12 octobre 2018 à 9:56 Par Caroline Felix, France Bleu Cotentin et France Bleu

Des parents d'un adolescent ont déposé plainte à Cherbourg cette semaine. Leur fils relevait les défis du "Momo Challenge", une marionnette contactée via la messagerie WhatsApp. Derrière ce personnage se cachent des internautes qui, dans certains pays, tenter de pousser les adolescents au suicide.

C'est par l'application de messagerie instantanée WhatsApp que les adolescents communiquent avec Momo (photo d'illustration)
C'est par l'application de messagerie instantanée WhatsApp que les adolescents communiquent avec Momo (photo d'illustration) © Maxppp - Jean-François Frey

Cherbourg, France

A Cherbourg les parents d'un collégien ont déposé plainte, effrayés par une marionnette du web bien connue des adolescents. Elle s'appelle Momo et sévit sur l'application de messagerie instantanée WhatsApp. Ce sont en fait des internautes malveillants qui poussent les jeunes à des défis parfois morbides, en les menaçant de diffuser des informations personnelles recueillies sur les réseaux sociaux.

Le phénomène a commencé cet été en Amérique du Sud et peut aller loin. Au fil de la conversation, Momo a pu demander, dans certains pays, aux enfants de se suicider. Aucun cas comparable n'a été signalé en France, mais ce "Momo Challenge" a inquiété un député des Hauts-de-Seine qui a déposé une question écrite auprès du ministère de l'Intérieur. 

Le comportement de l'adolescent change du jour au lendemain

Le petit Cherbourgeois a trouvé un numéro pour contacter Momo sur le site YouTube. Via la messagerie Whatsapp, il débute un échange avec la marionnette virtuelle. Elle lui demande de réaliser régulièrement des petits défis. Le jeu passe inaperçu jusqu'à ce que le collégien commence, du jour au lendemain, à insulter son entourage sans aucune raison. Il finit par avouer à ses parents que c'est Momo qui lui met la pression et demande de mal leur parler. Les parents déposent plainte il y a quelques jours à Cherbourg. 

L'enquête est compliquée car l'auteur de ces défis peut se trouver n'importe où, y compris derrière un ordinateur à l'étranger. Mais il ne faut pas hésiter à déposer plainte si votre enfant est en contact avec ce logiciel. Tout signalement peut à terme aider les enquêteurs à identifier des auteurs.

Pour l'instant cette plainte à Cherbourg est la seule connue dans la Manche. En France la plateforme de signalement Pharos avait reçu une dizaine de signalements début septembre.