Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cherbourg : Naval Group et les CMN cités dans le blocus au Yemen

-
Par , France Bleu Cotentin

La cellule investigation de Radio France apporte la preuve visuelle de l’implication de navires de guerre vendus par la France dans le blocus au Yémen. Et on y parle de Cherbourg à double titre.

Des preuves visuelles de l’implication de navires de guerre vendus par la France dans le blocus au Yémen
Des preuves visuelles de l’implication de navires de guerre vendus par la France dans le blocus au Yémen © Maxppp - YAHYA ARHAB

Cherbourg, France

La cellule investigation de Radio France en partenariat avec LightHouse Reports et Disclose révèle que des navires de guerre vendus par la France sont impliqués dans le blocus au Yémen. Et dans ces preuves visuelles, Cherbourg apparaît à deux reprises d'abord parce que la maintenance d’un de ces navires est assurée parNaval Group et qu'on y voit aussi sur ces vidéos un bateau fabriqué par lesCMN.

On savait que des navires de fabrication française étaient probablement impliqués dans le blocus maritime du Yémen. Cette présence était déjà évoquée dans une note confidentielle française révélée en avril dernier. Mais en examinant des dizaines de vidéos disponibles sur internet, la cellule investigation de Radio France et LightHouse Reports et Disclose ont trouvé la trace, fin 2015, de l'implication de 2 navires. Le premier est une corvette émiratie fabriquée par les CMN, les Constructions mécaniques de Normandie, entreprise de construction navale historiquement implantée à Cherbourg, qui arraisonne un bateau indien au sud-ouest du Yémen.  

Dans l'autre vidéo, on peut voir une frégate saoudienne, de type La Fayette qui effectue un contrôle similaire. Cette frégate et d'autres navires saoudiens font l'objet de contrats de maintenance de plusieurs centaines de millions d'euros confiés à Naval Group, présent aussi à Cherbourg, société détenue à 62% par l'Etat Français. Des contrats qui seraient toujours en cours. Le débat autour de la vente d'armes à l'Arabie Saoudite se concentrait jusqu'ici sur l'Etat. Mais la question de la responsabilité éventuelle des entreprises en lien avec ces pays pourrait donc également se poser.

Choix de la station

France Bleu