Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cherbourg : un infirmier s’enchaîne dans les locaux de la CPAM pour dénoncer un contrôle

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Un infirmier libéral s’est enchaîné ce mardi après-midi dans les bureaux de la CPAM de Cherbourg. Il dénonce un harcèlement injustifié de l’organisme qui lui réclamerait plus de 15.000 €.

Un infirmier s’enchaîne dans les locaux de la Sécu à Cherbourg pour protester contre un contrôle
Un infirmier s’enchaîne dans les locaux de la Sécu à Cherbourg pour protester contre un contrôle © Maxppp - Vincent Isore

Cherbourg-Octeville

Action coup de poing d’un infirmier libéral cherbourgeois ce mardi après-midi. Il s’est enchaîné (sans violence) dans les locaux de la CPAM de Cherbourg. L’homme dénonce un contrôle de l’organisme qui lui réclame plus de 15.000 € de remboursements pour, selon lui, un simple problème de nomenclature. France Bleu a joint cet infirmier pendant son action : 

Par exemple votre maman est souffrante. Le médecin va demander une toilette et des soins qui vont avec par un infirmier à domicile. Il fait une ordonnance de « toilette », mais la Sécu dit « ah mais non dans votre nomenclature ce n’est pas toilette, l’ordonnance est mal libellée. » On vous laisse faire les soins, mais deux ans après on vous dit ce n’était pas la bonne nomenclature, on n’aurait donc pas dû vous le payer. Moi je devrais rendre aujourd'hui 15.500 euros pour des soins qui ont pourtant été effectués»

"C'est la fermeture de mon cabinet"

15.000 euros c'est la fermeture de mon cabinet. Je n'ai plus rien à perdre. Par ses méthodes, la Sécu fait du harcèlement. Je travaille sans dormir tellement ça me hante de devoir 15.000 euros à la caisse, alors que je n'ai jamais fraudé, pas le moindre euro. C'est impossible pour moi que l'on remette mon intégrité en question.

La CPAM de la Manche que nous avons joint explique que c'est un contrôle classique, et que pour l'instant il ne s'agit pas d'une injonction à payer, mais d'une demande d'éclaircissements concernant certains points.  

Choix de la station

France Bleu