Infos

Chevaline : le suspect interpellé "vraisemblablement impliqué dans un trafic d'armes"

Par Denis Souilla, France Bleu Pays de Savoie mercredi 19 février 2014 à 15:31

chevaline talloires jardin
chevaline talloires jardin © Maxppp

Le suspect interpellé et placé en garde à vue mardi dans le cadre de l'enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline (Haute-Savoie) en 2012 est "vraisemblablement impliqué dans un trafic d'armes", selon Éric Maillaud, procureur de la République d'Annecy. L'homme de 48 ans est un ancien policier municipal, révoqué en juin dernier.

Toujours des zones d'ombre

Au lendemain de l'interpellation d'un homme dans le cadre de l'enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline en 2012, le mystère plane toujours. L'homme de 48 ans placé en garde à vue correspond physiquement au portrait-robot diffusé par les enquêteurs en novembre dernier mais l'affaire n'est "pas élucidée (...), il n'y a pas de lien évident avec Chevaline " a annoncé mercredi le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud, lors d'une conférence de presse.

PROC CHEVALINE son

Des armes et un autre homme interpellé

Le suspect est un ancien policier municipal à Menthon-Saint-Bernard et avait été démis de ses fonctions en juin dernier. Depuis, il travaillait en Suisse. Sa maison achetée récemment à Talloires, près d'Annecy, a été perquisitionnée mardi. Des armes y ont été découvertes mais il semble que ce soit "vraisemblablement un trafic d'armes " , indique Éric Millaud. Le procureur de la République d'Annecy précise d'ailleurs qu'un autre homme "passionné d'armes" , habitant à Lathuille, suspecté d'être complice, a été placé en garde à vue mardi soir, après avoir "tenté de prendre la fuite. 

chevaline lathuille - Maxppp
chevaline lathuille © Maxppp
Une nouvelle fausse piste ?

Les objets perquisitionnés mardi sont une moto, un pistolet Luger et deux casques qui ne correspondent pas à celui du portrait-robot diffusé en novembre. Une information judiciaire incidente devrait cependant être ouverte "pour trafic d'armes" . Selon le Parquet, "il y aura de toute façon d'autres interpellations " afin de trouver l'auteur du quadruple meurtre du 5 septembre 2012. Saad Al-Hili, un ingénieur britannique d'origine irakienne, son épouse, sa belle-mère, ainsi qu'un cycliste français, avaient été retrouvés tous abattus par balle sur une petite route forestière sur la commune de Chevaline.

Chevaline : les lieux de l'enquête. - Aucun(e)
Chevaline : les lieux de l'enquête.
 

Partager sur :