Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

"C'était un massacre" : la propriétaire des chevaux mutilés à Bannalec témoigne

Deux chevaux ont été mutilés dans la nuit de jeudi à vendredi à Bannalec (Finistère). La propriétaire des deux bêtes raconte la nuit.

La jument souffre de plusieurs lésions à la tête et a du bénéficier de nombreux points de suture
La jument souffre de plusieurs lésions à la tête et a du bénéficier de nombreux points de suture © Radio France - Roméo van Mastrigt

"Quand on a ouvert le hangar, on s'est rendu compte que c'était un massacre", raconte la propriétaire des deux chevaux mutilés dans la nuit de jeudi à vendredi à Bannalec (Finistère). Les portes du hangar ont été forcées et les parpaings qui le gardaient ont été déplacés. À l'intérieur, les deux chevaux, une jument et un hongre, ont eu les pattes attachées par des fils de clôture électrique

Les chevaux ont été retrouvés les pattes liées par du fil de clôture électrique
Les chevaux ont été retrouvés les pattes liées par du fil de clôture électrique © Radio France - Roméo van Mastrigt

Un crochet d'ardoise au dessus de l’œil

Le mâle a des blessures superficielles, surtout au niveau des pattes. Il souffre de trois tendinites, il boite et se déplace avec difficulté. La jument, elle, a été retrouvée avec un crochet d'ardoise plantée au dessus de l’œil. "Les agresseurs ont du s'y reprendre à plusieurs fois car elle avait un trou béant, juste au-dessus de l’œil, avec un morceau d'os arraché", explique la propriétaire. La jument a également eu les nasaux déplacés à cause d'une blessure au tord-nez.

Nénette, la jument, a les nasaux déplacés à cause d'une blessure au tord-nez
Nénette, la jument, a les nasaux déplacés à cause d'une blessure au tord-nez © Radio France - Roméo van Mastrigt

"On ne sait pas de quoi demain sera fait"

"On est dans l'angoisse, on ne sait pas comment réagir", souffle la propriétaire. "Nous avons encore nos chevaux, ils sont en vie. Certains ne les ont plus avec eux, donc on peut s'estimer heureux. Mais on ne sait pas de quoi demain sera fait", s'inquiète-t-elle. Le pronostic vital de la jument n'est pas engagé, mais ses blessures pourraient très probablement s'infecter et empirer son état de santé.

ECOUTEZ - La propriétaire des deux chevaux témoigne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess