Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Chevaux mutilés : surveillance accrue dans certaines écuries en Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Un nouveau cas de mutilation sur un cheval a été constaté ce lundi soir à Conflans, dans le Jura. Si la Côte d'Or reste épargnée, l'inquiétude est pourtant présente chez des propriétaires de chevaux et de centres équestres. Certains surveillent de très près leurs animaux.

Léna Locatelli, gérante de l'écurie de l'Aiguillon à Binges
Léna Locatelli, gérante de l'écurie de l'Aiguillon à Binges © Radio France - Esther Michon

C'est le quatrième cas de cheval mutilé dans le Jura en seulement 10 jours. Lundi soir, une nouvelle attaque a été constatée à Conflans. Depuis deux années, les mutilations sur ces animaux se multiplient sans pour autant que ces attaques n'aient été percées à jour. 

En Côte-d'Or aucune attaque de ce type n'a été signalée cette année. Mais certains propriétaires et  gardiens de chevaux, dans les pensions ou les centres équestres, sont inquiets. Notamment ceux qui sont situés en pleine campagne car les cas de mutilations des chevaux ont eu lieu dans des zones éloignées des agglomérations. 

"Il ne faut pas croire que l'on est au-dessus de ça, il y a eu des attaques tout près de chez nous, dans le Jura" explique Léna Locatelli. La gérante de l'Écurie Aiguillon à Binges a renforcé les moyens de surveillance des 40 chevaux dont elle s'occupe, surtout ceux qui dorment dehors à cause de la chaleur. Au programme, surveillance des près de jour comme de nuit et lumières allumées pour dissuader toute attaque. Léna Locatelli a également installé une nouvelle caméra de surveillance à l'entrée du chemin qui mène à l'écurie. 

Pour autant la jeune femme affirme ne pas vouloir tomber dans la "psychose" ni de s'inquiéter au moindre passant qui s'intéresse aux chevaux.

Les conseils de la gendarmerie

Sur Facebook la gendarmerie de la Côte-d'Or a publié ce mardi après-midi des consignes dédiées aux propriétaires et aux gardiens de chevaux. Parmi les recommandations, il est conseillé de surveiller ses chevaux,et de poser des caméras de surveillance. En cas de comportement inapproprié ou suspect, la gendarmerie appelle à prendre des photos ou à  relever des plaques d'immatriculation mais à ne pas intervenir directement. Il faut en priorité composer le 17.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess