Faits divers – Justice

Chichilianne : le choc des habitants et des bergers après l'attaque de chiens contre une promeneuse

Par Hajera Mohammad, France Bleu Isère lundi 15 août 2016 à 17:52

Les chiens du berger ont attaqué la promeneuse sur ce chemin près de Chichilianne
Les chiens du berger ont attaqué la promeneuse sur ce chemin près de Chichilianne © Radio France - Hajera Mohammad

Les habitants ont encore du mal à réaliser. Le 13 août, une de leur voisine, se promenait sur le chemin de Chanas à Chichilianne (Isère), quand elle a été attaquée par les chiens des bergers. La femme de 57 ans a été violemment mordue.

L' éleveur à qui appartient les chiens est encore sous le choc. "Je ne l'explique pas, je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête des bêtes", explique-t-il, au bord des larmes. Le 13 août, une femme de 57 ans a été violemment mordue, alors qu'elle se promenait sur le chemin de Chanas à Chichilianne (Isère). "C'est comme si je l'avais écrasé moi-même en voiture, cette femme", ajoute l'éleveur. Sans oublier la pression du travail. Impossible de surveiller les loups, les brebis et les chiens en même temps. D'ailleurs, ce jour-là, il s'était absenté pour être avec ses brebis quelques minutes, laissant les chiens dans la bergerie. Impossible de savoir comment ils ont pu en sortir.

J'ai mis mon troupeau à vendre sur le Bon Coin"

Mais l'homme est surtout en colère contre les autorités. "Ils nous demandent d'avoir des patous, les gros chiens pour éloigner les loups. Parce qu'ils sont forts et peuvent nous aider. Mais rien n'y fait, les loups sont toujours là". À bout, ce berger a décidé de vendre son troupeau de brebis :"L' annonce a été postée sur le site internet, le bon coin. Moi, j'arrête".

Les randonneurs ne vont plus venir"

En ville, Patrick, restaurateur, s'inquiète. "Les clients me posent des questions. Plus sur les patous que sur les loups. Mais je reste solidaire avec les éleveurs. Ça ne peut plus durer. Si ça continue, les randonneurs vont déserter la commune", déplore-t-il.

En trois mois 150 bêtes tuées par des loups

Même crainte pour le maire, qui ne veut pas voir les bergers quitter la ville et encore moins les randonneurs. Pour Yann Souriau,  le problème ce n'est pas le  le chien, mais le loup : "Ils sont de plus en plus nombreux, il y a des meutes de chaque côté maintenant". La préfecture avait autorisé la semaine dernière, le "prélèvement" d'un loup, comprendre l'abattage d'un loup lors des battues. "Mais pour le moment, aucun résultat, aucun loup n'a été abattu", précise l'élu. Ces trois derniers mois, 150 bêtes ont été tuées à Chichilianne, toutes victimes de loups.

La vie de la promeneuse n'est plus en danger, mais la femme a été sévèrement mordue. Elle restera hospitalisée plusieurs jours.

Partager sur :