Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chien maltraité dans l'Eure : des milliers de signatures pour exiger la suspension à vie du vétérinaire

La pétition fait suite à la diffusion d'une vidéo où l'on voit un homme rouer de coups un chien. Un vétérinaire de Vironvay, près de Louviers, est soupçonné. La pétition exige sa suspension à vie. 55.000 signatures ont été récoltées en 24 heures.

Sur la vidéo , un homme frappe à plusieurs reprise l'animal.
Sur la vidéo , un homme frappe à plusieurs reprise l'animal. - capture d'écran Facebook Association Stéphane Lamart

Les réactions se multiplient après la diffusion d'une vidéo montrant un homme rouant de coups un chien. Une pétition dénonçant les faits avait déjà recueilli plus de 65 000 signatures, jeudi 20 février 2020, vers 18 heures. Elle demande la suspension à vie d'un vétérinaire de Vironvay, près de Louviers, dans l'Eure. C'est lui qui est suspecté d'être sur les images. Il a été placé en garde à vue mercredi soir à la gendarmerie de Louviers et y était toujours jeudi après-midi. 

Une plainte a été déposée contre lui par l'association Stéphane Lamart.

C'est Gabrielle Paillot, une militante indépendante de la cause animale, qui a lancé cette pétition. Elle se bat depuis cinq ans contre la cruauté animale.

Capture d'écran de la publication Facebook de la militante Gabrielle Paillot - Radio France
Capture d'écran de la publication Facebook de la militante Gabrielle Paillot © Radio France - Pierre Boudias

C'est insensé,  je n'arrive pas à le comprendre ! J'ai été encore plus choquée par ce cas parce que le vétérinaire est censé être le symbole de la personne qui doit soigner et mettre en sécurité les animaux."

Cette habitante de Laon (Hauts-de-France) n'en est pourtant pas à son premier combat. Elle a déjà lancé de nombreuses autres initiatives de ce type pour des cas de chiens défenestrés ou immolés. Mais le succès de la pétition normande est inédite

Là je crois qu'on va battre un record, les gens sont particulièrement mobilisés. Je pense qu'on atteindra 100.000 signatures", se réjouit-elle.

Un succès qu'elle explique par le contexte particulier de l'affaire du petit chien battu, nommé Jack. La militante reçoit de nombreux messages sur les réseaux sociaux de signataire inquiets. Ils se demandent si  le vétérinaire continue d'accueillir des animaux dans son cabinet. 

"Peine exemplaire" 

Objectif des signatures : peser auprès du parquet d’Évreux, destinataire de la pétition. Car les soutiens demandent une "sanction exemplaire" à l'encontre du vétérinaire contre qui l'association Stéphane Lambert à déposé plainte : de la prison ferme, une lourde amende et sa suspension à vie. Une démarche que Gabrielle Paillot compte mener jusqu'au bout : "J'ai transmis la pétition à la procureure et je la relancerai à 80.000 signatures". 

Gabrielle Paillot: "C'est insoutenable!"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu