Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Chirurgien pédophile : l'affaire Joël Le Scouarnec

Chirurgien pédophile : son procès aux assises se tient à huis clos

Le procès de l'ex-chirurgien accusé de quatre viols et/ou attouchements sexuels sur quatre mineurs se tiendra à huis clos, a décidé ce vendredi la présidente de la cour d'assises de Charente-Maritime. L'homme, âgé de 69 ans, pourrait avoir fait 349 victimes.

Le procès de Joël Le Scouarnec se tient à huis clos
Le procès de Joël Le Scouarnec se tient à huis clos © Maxppp - XAVIER LEOTY

Le cour d'assises de Chartente-Maritime a décidé ce vendredi, à Saintes, l'instauration d'un huis clos total pour les trois jours de procès de Joël Le Scouarnec. L'ex chirurgien est accusé d'agressions sexuelles sur quatre mineures. Trois des quatre victimes avaient annoncé leur intention de demander ce huis clos, pour protéger leur intimité, et la cour leur a accordé de droit.

Pression médiatique

Il ne s'agit pas d'"un manque de courage" mais de la stricte "application de la loi" en raison des faits jugés, a expliqué la présidente de la cour d'assises, alors que le ministère public jugeait ce huis clos "constructif pour la recherche de la vérité" face à "une pression médiatique qui peut être nuisible".  

"La publicité des débats lui ferait plaisir", a lancé en direction de l'accusé l'avocate des deux nièces majeures ayant réclamé ce huis clos. Une autre victime présumée souhaitait aussi "être seule face à face" avec le chirurgien, a expliqué son défenseur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess