Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

Choc chez les chasseurs alpins de Varces, après la mort brutale d'un caporal de 24 ans en haute-montagne

Le 7e bataillon des chasseurs alpins (BCA) de Varces (38) est sous le choc après la disparition brutale, lors d'un stage de formation, d'un caporal de 24 ans, pourtant expérimenté. Il a perdu la vie, ce jeudi, après avoir passé la nuit, piégé dans une tempête, en Vanoise, à 3.000 mètres d'altitude.

Chasseurs alpins en exercice (illustration)
Chasseurs alpins en exercice (illustration) © Maxppp -

"Expérimenté", "très bon", "motivé". Voilà les mots que ses collègues utilisent pour décrire le jeune caporal de 24 ans décédé ce jeudi d'hypothermie, dans le massif de la Vanoise, en Savoie. Militaire depuis quatre ans, il était "aguerri" et avait été en opérations extérieures au Mali et en Centrafrique. Membre du 7e BCA (Bataillon des Chasseurs Alpins), il était en stage de formation pour devenir chef d'équipe haute-montagne en compagnie de cinq autres militaires. Un stage exigeant certes, mais sur une course "très classique", les Dômes de la Vanoise, explique Franck B.*,  l'officier montagne de la 27e BIM, la Brigade d'Infanterie de Montagne de Varces.

Un "très bon soldat, aguerri"

Partis mercredi soir du refuge de l'Arpont, les six militaires ont passé le premier dôme, à 3.000 mètres d'altitude, dans le vent et le mauvais temps. "Nous sommes habitués à travailler dans ces conditions et équipés pour cela" rappelle l'officier Franck B. Mais après le premier dôme, le jeune caporal s'est senti de plus en plus fatigué, puis il est rapidement devenu incapable de se déplacer seul.

Les autres militaires ont immédiatement pris la décision de s'arrêter et de construire un abri dans la neige pour tenter de le réchauffer. Parallèlement, les secours ont été prévenus dès le mercredi après-midi, mais le mauvais temps empirant, ils ont été bloqués et n'ont pu rejoindre le blessé. Toute la nuit, les hommes se sont relayés pour le réchauffer avec leurs réchauds et leurs corps, mais ils n'ont pu contrer l'hypothermie. Les secours n'ont pu évacuer les six militaires (et trois civils eux aussi pris dans la tempête) que vers 6 heures du matin ce jeudi. Le caporal, en état d'hypothermie avancée, n'a pu être sauvé.

Un "immense traumatisme" chez les chasseurs alpins

Le traumatisme est d'autant plus fort chez les chasseurs alpins de Varces que le stage touchait à sa fin. C'était le dernier raid du groupe sur les glaciers, le dernier jour de ce stage "chef d'équipe de haute montagne" qui permet ensuite, une fois accompli, d'encadrer une cordée.

Enfin, comme le souligne Franck B. , l'officier montagne de la 27e BIM, les militaires de montagne avaient déjà été frappés il y a quelques mois par la mort de six légionnaires de montagne dans une avalanche à Valfréjus. "Nous sommes presque 7.000 soldats dans la brigade de montagne qui passent leur temps à s'entraîner, à maintenir leur compétence, à faire des stages de formation" tient-il à préciser avant de conclure "On a à cœur de garder notre capacité à remplir notre mission en montagne, c'est pour ça qu'on fait ces stages si exigeants, donc quand on laisse un des nôtres sur le terrain, c'est un énorme traumatisme".

*Depuis l'instauration de l'état d'urgence, il est interdit aux médias de donner le nom de famille d'un militaire.

Lire aussi - Savoie : un chasseur alpin meurt, piégé dans une tempête en Vanoise

Choix de la station

À venir dansDanssecondess