Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Chômage technique pour une cinquantaine de personnes après l'incendie chez Soprema à Strasbourg

vendredi 20 juillet 2018 à 12:22 Par Maxime Nauche, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Une cinquantaine de personnes est au chômage technique chez Soprema à Strasbourg. L'usine de produits d'isolation a brûlé jeudi soir au Port du Rhin. Plus de 3000 mètres carrés sont partis en fumée. Il n'y a pas eu de blessés.

Le site de l'entreprise Soprema a brûlé jeudi soir à Strasbourg
Le site de l'entreprise Soprema a brûlé jeudi soir à Strasbourg © Maxppp -

Strasbourg, France

Chez Soprema à Strasbourg, une cinquantaine de personnes est au chômage technique. L'entreprise située au Port du Rhin a brûlé jeudi soir sur plus de 3000 mètres carrés. Personne n'a été blessé. 

Les causes de l'incendie toujours inconnues

Pour l'instant l'enquête est toujours en cours. Une partie de la production est à l'arrêt. Les flammes ont dévoré un atelier de fabrication de liquide d'étanchéité. On en utilise par exemple pour faire des joints.  

Une partie de l'usine épargnée par l'incendie est aussi à l'arrêt. Il faut nettoyer tous les résidus polluants qui pourraient se disperser dans l'environnement et notamment dans le Rhin. 

Vendredi, les pompiers sont restés toute la journée sur place - Radio France
Vendredi, les pompiers sont restés toute la journée sur place © Radio France - Maxime Nauche

La qualité de l'air a aussi été mesurée pour détecter d’éventuelles pollutions. Rien d'alarmant d'après la préfecture. Mais pour l'instant on ne sait pas quand est-ce que la production va pouvoir reprendre à 100%. Même si sur les 450 salariés, 400 peuvent continuer de travailler. 

Au niveau de la circulation, elle a été rétablie ce matin. Le périmètre de sécurité a été réduit au site de l'entreprise.