Faits divers – Justice

Christian Iacono fixé sur la révision de son procès le 18 février

Par David Di Giacomo, France Bleu Azur jeudi 6 février 2014 à 12:52

Chritian Iacono (en 2011).
Chritian Iacono (en 2011). © MaxPPP

La Cour de révision se prononcera le 18 février prochain sur la requête en révision de l'ancien maire de Vence, condamné à neuf ans de prison pour le viol de son petit-fils, qui s'est depuis rétracté. Le parquet général s'est opposé à la demande de Christian Iacono.

Lors de cette audience devant la Cour de révision, l'avocate générale a demandé le rejet de la requête de Christian Iacono. Pauline Caby estime que la rétractation de Gabriel, le petit-fils de l'ancien maire de Vence, est insuffisante pour remettre en doute la culpabilité de Christian Iacono. L'avocate générale a insisté sur la fragilité de la parole de Gabriel Iacono , aujourd'hui âgé de 23 ans.

De leurs côtés, les avocats de Christian Iacono ont rappelé que les rétractations de Gabriel constituaient un élément nouveau de nature à réviser la condamnation de leur client . La révision est "l'ultime rempart avant que ne soit définitivement scellée l'erreur judiciaire" a plaidé Gérard Baudoux.

A la fin de l'audience, Gabriel Iacono a pu s'exprimer devant la Cour . Le jeune homme, ému, a expliqué qu'il était venu "pour s'excuser auprès de la justice, d'avoir accusé à tort. C'est une erreur de jeunesse. La pire que j'ai pu faire" a t-il ajouté avant de s'adresser à son grand-père, assis à quelques mètres de son petit-fils.

"J'aimerai lui demander pardon. M'excuser auprès de cet homme que j'ai détruit. Excuse-moi !"

Christian Iacono a ensuite eu la parole . "Le pardon, ça se mérite" explique l'ancien radiologue. Il attend de pouvoir discuter avec son petit-fils, mais pour l'heure, ils n'ont pas le droit d'entrer en contact. Enfin, Christian Iacono a redit à la Cour de révision qu'il était "complètement et parfaitement innocent" , et qu'il n'avait "jamais eu un geste déplacé envers Gabriel" . La Cour a maintenant quinze jours pour trancher.

La réaction de Gérard Baudoux, l'un des avocats de Christian Iacono, à l'issue de l'audience