Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La direction du CHU de Besançon attaque son ex-chef du service dermatologie pour diffamation

- Mis à jour le
Par

La direction du CHU de Besançon a annoncé ce vendredi porter plainte pour diffamation contre le professeur Humbert, ex-chef du service dermatologie. "Il n'y a pas eu de pratiques non conformes ou de chimiothérapies abusives", a déclaré la directrice de l'hôpital mis en cause.

La direction du CHU de Besançon, lors de la conférence de presse du 24 mars.
La direction du CHU de Besançon, lors de la conférence de presse du 24 mars. © Radio France - Dimitri Imbert

Le CHU de Besançon fait une nouvelle fois parler de lui. La direction de l'hôpital bisontin attaque le professeur Humbert, ex-chef du service dermatologie pour diffamation. Un nouvel épisode dans le conflit qui oppose la direction de l'hôpital à Philippe Humbert pour qui "on a délibérément menti aux patients". Riposte du CHU ce vendredi : "Cet établissement ne mérite pas qu'on le traîne dans la boue, il est digne de la confiance des patients. Maintenant, ça suffit. Il n'y a pas eu de pratiques non conformes ou de chimiothérapies abusives", a déclaré ce vendredi Chantal Carroger, directrice générale du CHU.

Publicité
Logo France Bleu

[Mise à jour du 19 décembre 2019 : suite à la plainte du CHU de Besançon pour diffamation à l’encontre du professeur Humbert, celui-ci a été condamné en 1ere instance par le tribunal de Besançon. Jugement confirmé en appel le 11 avril 2019 : 10 000€ d'amende dont 4 000€ avec sursis, 5 000€ de dommages et intérêts et 1€ pour la directrice du CHU. Philippe Humbert s’est, depuis, pourvu en cassation.]

loading

Le 21 mars 2017, 46 courriers ont été adressés à la direction du CHU de Besançon par d'anciens patients, pris en charge en 2014 et 2016 pour dénoncer leur prise en charge au sein de l'établissement. En cause notamment des faits de maltraitance ou de non respect des procédures pour le traitement du cancer. Des témoignages appuyés par l'ancien chef du service de dermatologie au CHU le professeur Philippe Humbert.

"Vérité cachée aux patients"

Pour le professeur Philippe Humbert, "la vérité a été cachée aux patients " notamment lors de réunions de concertation pluridisciplinaires pour le traitement du cancer. Lors de ces réunions, le traitement d'un patient se décide avec la présence obligatoire d'un chirurgien d'un radiothérapeute et d'un oncologue, ce qui n'a pas selon lui été le cas à plusieurs reprises, peut-être pour gonfler les traitements par chimiothérapie, plus rémunérateurs pour l'hôpital.

"Pas de faute grave"

L'ARS (Agence régionale de santé), autorité de tutelle de l'hôpital, a rendu ses conclusions mercredi 22 mars dans l'affaire du service de dermatologie du CHU de Besançon (lire communiqué ci-dessous). Dans son rapport, l'ARS est formelle : il n'y a pas eu de fautes graves dans le service de dermatologie du CHU de Besançon. L'agence explique tout de même qu'il y a eu des défauts dans l'organisation et le fonctionnement des réunions, les RCP, les réunions de concertation pluridisciplinaire. Ces réunions permettent de choisir tel ou tel traitement pour les patients atteint de cancer.

Pour l'ex-chef de service, l'ARS est à la fois juge et partie. "Ce qu'ils oublient de dire, a réagi le professeur Humbert à la parution de ce communiqué, c'est que depuis ma démission de chef de service, d'autres erreurs sous l'égide d'un autre chef de service on été été soulevés (…). Des dossiers d'erreurs médicales, d'erreur de diagnostic qui ont pu mettre en jeu la santé des malades puisque l'agence reconnaît qu'il y a eu des préjudices."

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu