Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

CHU de Bordeaux : deux expertises demandées après une tentative de suicide

lundi 11 août 2014 à 19:16 Par Sophie Dupuy, France Bleu Gironde

Jeudi dernier, un agent de l'hôpital de Bordeaux a tenté de se défenestrer sur le site de Talence. Direction et syndicats demandent chacun une expertise pour tenter de comprendre ce geste de désespoir.

Le site de la direction générale du CHU, à Talence.
Le site de la direction générale du CHU, à Talence. © Radio France - Sophie Dupuy

Depuis jeudi, la direction et les syndicats essaient de comprendre ce geste dramatique. Une femme âgée d'une cinquantaine d'années, travaillant pour le CHU depuis près de trente ans, a tenté de se suicider en sautant par la fenêtre, rattrapée au dernier moment par un autre agent de l'hôpital.

Depuis le 21 juillet, cette femme avait exprimé son inquiétude quant à sa prochaine mutation sur un autre site du CHU . Un changement de poste qu'elle avait demandé, d'après la direction. Mais pour Daniel Ansaldi, représentant de Force Ouvrière sur le site de Saint-André, cet agent n'avait qu'évoqué cette volonté de changement et n'aurait pas compris cette nouvelle affectation.

Un malaise connu de tous

"Quand au bout de trente ans on vous annonce une nouvelle affectation, il est évident que vous le prenez pour une sanction ", explique Daniel Ansaldi. "Ce malaise était connu par tous", rajoute le représentant syndical.

Pour Daniel Ansaldi, ce geste de désespoir peut notamment s'expliquer par la réorganisation des services de l'hôpital , entamée en janvier : "Cette personne travaille dans un secteur en pleine restructuration, qui lui même fait partie de la direction générale où quantité de services vont également être restructurés ."

"Un gros signal d'alerte" — Daniel Ansaldi de Force Ouvrière

Et Daniel Ansaldi ajoute : "c'est sur qu'il y aura d'autres cas . C'est vraiment un gros signal d'alerte. Il faut en tenir compte" . Les organisations syndicales ont donc voté une résolution de recours à une expertise indépendante liée à des risques psychosociaux et organisationnels.

La direction a elle aussi demandé une expertise, une "analyse des pratiques " à un cabinet externe. Pour Chantal Lachenaye-Llanas, directrice générale adjointe au CHU de Bordeaux, cette tentative de suicide est une "interpellation " .

Le projet de réorganisation suspendu

"Nous sommes une direction générale extrêmement soucieuse de comprendre puis d'accompagner. Nous avions fait énormément de choses pour être aptes à répondre à toutes les interrogations du personnel ", explique Chantal Lachenaye-Llanas.

Et en attendant les conclusions des expertises, la direction de l'hôpital a suspendu le projet de réorganisation des services.

Quatre jours après la tentative de suicide au CHU de Bordeaux, la direction et les syndicats tentent de comprendre.