Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

CHU de Caen : le directeur évoque la sécurité dans son hôpital sur France Bleu

mercredi 14 mars 2018 à 8:27 Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Christophe Kassel , le directeur du CHU de Caen, était l'invité de France Bleu Normandie ce mercredi 14 mars 2018. Au lendemain de l'arrestation d'un suspect, il évoque la sécurité dans son établissement, victime d'une intrusion dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 mars dernier.

Le CHU de Caen sous les projecteurs de l'actualité depuis le week-end dernier
Le CHU de Caen sous les projecteurs de l'actualité depuis le week-end dernier © Radio France - - Francis Gaugain -

Caen, France

Quatre jours après l'impressionnant dispositif policier déployé au CHU de Caen où s'était introduit un "individu suspect" criant "je suis islamiste, j'ai un fusil à pompe..."  Christophe Kassel  était l'invité de France Bleu Normandie ce mercredi à 8h10 . Le directeur général du CHU de Caen est revenu sur la sécurité dans son établissement . Il a remercié les professionnels de l'hôpital qui ont été "remarquables " cette nuit-là en permettant d'assurer "dans une certaine sérénité" la continuité des soins. Le patron du CHU a indiqué avoir reçu en début de semaine les syndicats pour "débriefer et travailler sur les pistes d'amélioration possibles" en matière de sécurité sur le site.

Des personnels sous tension aux urgences

Les personnels des urgences  " ont souvent  l'impression d'être sous tension parce que les violences verbales et physiques peuvent être leur lot quotidien au sein d'un établissement de santé" a expliqué Christophe Kassel.  Dans le cas précis de vendredi soir : 

Il s'agissait d'une violence verbale"

C'est pour ces raisons ( de sécurité)  que lors des derniers travaux de rénovation du service des urgences du CHU  réalisés en 2016 , l'accès  à  la salle d'attente avait été fermé mais :

Un hôpital ne peut être un bunker ! il reste des passages possibles du sas des ambulances vers la tour centrale"

Alors comment peut-on encore améliorer la sécurité ?

Il faut trouver le bon curseur entre une sécurité complémentaire et un maintien de l'accessibilité à l'établissement"

Le directeur général du CHU de Caen a précisé sur France Bleu ce mercredi qu'une quinzaine de professionnels  oeuvrent en permanence, 24h sur 24  sur le site caennais pour la sécurité générale du bâtiment. Il a ajouté que vendredi soir

Il se sont mis à disposition du commandement donnant des indications précieuses sur les spécificités du lieu"

Des messages de solidarité

Christophe Kassel dit avoir reçu de nombreux messages de solidarité depuis l'intrusion de vendredi soir. Il sent une envie des pouvoirs publics, de faire de cette situation exceptionnelle vécue au  CHU de Caen "un exemple en terme de retour d'expérience" pour les autres hôpitaux.  Rappelons que l'établissement caennais accueille chaque année 500 000 visiteurs et patients et qu'il emploie plus de 5000 personnes.

L'invité de la matinale de France Bleu Normandie