Faits divers – Justice

Chute de la barrière à Amiens : le maximum est fait en matière de sécurité assure le président de la métropole

Par François Sauvestre, France Bleu Picardie lundi 2 octobre 2017 à 11:17

Alain Gest, président de la métropole d'Amiens qui possède le stade de la Licorne
Alain Gest, président de la métropole d'Amiens qui possède le stade de la Licorne © Radio France - Vincent Delorme

Alain Gest, le président de la métropole d'Amiens était l'invité de France Bleu Picardie ce matin. 2 jours après l'effondrement de la barrière de sécurité au stade de la Licorne pendant le match entre Amiens et Lille il assure à nouveau que cet équipement a été vérifié et l'installation validée.

Invité de France Bleu Picardie ce matin, le président d'Amiens Métropole Alain Gest est largement revenu sur l'effondrement de la barrière de sécurité, samedi soir au stade de la Licorne pendant le match de Ligue 1 de football entre l'Amiens SC et Lille. Propriétaire de l'enceinte, la collectivité et son président attendent les résultats de l'enquête qui doit déterminer les responsabilités de l'incident qui a provoqué les blessures de 29 supporters lillois. Tous sont sortis de l'hôpital d'Amiens hier.

La chute de cette barrière suite au but lillois à la quinzième minute du match pose de nombreuses questions. Certains supporters du LOSC ont dénoncé la vétusté du stade. "Il y a deux choses distinctes. La première est frappée au coin du bon sens", s'est expliqué Alain Gest. "Chacun comprendra que lorsque l'on refait la toiture de sa maison, cela ne met pas en danger la porte", a poursuivi le président d'agglomération, en référence au chantier de la toiture lancé en juin dernier pour un an.

Aucune commission n'a trouvé à redire depuis l'inauguration du stade en 1999

Sur la barrière de sécurité, Alain Gest attend les conclusions de l'enquête en flagrance ouverte pour "blessures involontaires" mais tient à rappeler que depuis dix-huit ans que le stade existe "aucune commission de sécurité ou aucune visite de la ligue professionnelle de football n'a donné lieu à des observations sur les barrières de séparation entre la tribune et la pelouse".

Après l'incident de samedi soir, la première réaction du président de l'ASC, Bernard Joannin et les déclarations du préfet de la Somme mettant en cause l'attitude des supporters de Lille ont provoqué une polémique. Les dirigeants du LOSC ont critiqué ces prises de parole. Bernard Joannin a présenté des excuses ce dimanche. Alain Gest lui a relevé sur France Bleu Picardie que cette attitude des supporters "en général et pas seulement ceux de Lille", (ndlr : célébrer le but en se ruant sur ces barrières) "n'existe que dans le football".

Alain Gest invité de France Bleu Picardie