Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cinq ans de prison pour le braqueur de Canet

-
Par , France Bleu Roussillon

Un homme de 52 ans a été condamné par la cour d'assises des Pyrénées-Orientales ce mardi. En août 2013, il est rentré dans la banque populaire à Canet, avait pris un otage un jeune guichetier, le menaçant avec un cutter, pour réclamer de l'argent. Il avait été arrêté quelques minutes après.

Tribunal de Perpignan - palais de justice
Tribunal de Perpignan - palais de justice © Maxppp

Une simple paire de lunette de soleil pour ne pas être reconnu, et un cutter pour faire peur. Lorsqu'un homme entre dans la banque populaire de Canet, il y a déjà six employés et deux clients. Le braqueur prend tout de suite en otage un jeune guichetier de 20 ans. Le cutter sous la gorge, il l'oblige à ouvrir la caisse puis le coffre. Il remplit son sac poubelle de billets de 5 et de 50 euros. L'alerte a déjà été donnée par le directeur de l'agence , à l'étage, qui observe la scène par la vidéo surveillance.

Le malfaiteur prend la fuite par une issue de secours en abandonnant son otage. Il franchit un grillage, grimpe sur une voiture et finit sa course dans le jardin pavillonnaire où il est cueilli par les gendarmes. Au passage, son sac poubelle s'est déchiré, laissant partir les billets de banque aux quatre vents.

Lors de l'audience, l'homme , qui n'avait jamais fait parler de lui, explique son parcours et ses difficultés financières qui l'ont poussé à agir. Très propre sur lui, calme et coopérant, l'homme est né dans un camp de réfugié palestinien et s'exprime dans un français parfait. Il a connu l'exil, la vie dans le métro à Paris, la manche dehors, à moins cinq degrés, avant de pousser la porte d'associations.

Il obtient sa naturalisation en 1992. Il rencontre une compagne avec qui il s'installe à Perpignan. Ensemble, ils ont trois enfants. Travailleur, il n'a cessé de cumuler les missions d'intérim dans le bâtiment avant de pointer au chomage en 2011. La crise. Ses deux filles ainées sont malades, impossible d'avancer les consultations. Il a, à tout prix, besoin d'argent. Le cinquantenaire agit sur un coup de tête . "Un geste d'amateurisme " dit l'expert, "désesperemment immature ".

L'accusé intervient : "Si vous permettez, ce geste criminel, je le regrette, je présente les excuses " .  "Et comment voyez vous votre avenir ? "  demande le président."Il faut juste que je travaille pour ma famille " répond le braqueur.

En prison depuis 17 mois, l'homme a pris des cours d'informatique, puis d'agent d'entretien. Il empoche des diplômes et parle couramment quatre langues. Il n'est pas dangereux pour le médecin qui l'a examiné.

Pourtant, pendant l'agression, le jeune guichetier qui avait le couteau sous la gorge, a vu sa vie défiler en quelques secondes. Cela faisait neuf mois qu'il travaillait dans la banque. Loïc, était en formation par alternance.

"Le fait de se sentir déposséder de ses moyens et de voir la vie qui ne tient qu'à un fil, oui ça m'a choqué. Je suis beaucoup plus haineux " .

Assises chomeur braqueur / Son

Loïc, 22 ans aujourd'hui, a changé d'orientation. Il ne peut plus recevoir du public dans une banque. Il prépare son concours pour devenir infirmier. Son avocat, Maitre Raymond Escalé, estime que cinq ans de prison ferme est une peine équilibré. "La cour reconnait le statut des victimes " .

Assises braqueur / PAF Escale

L'avocat général avait requis une peine de prison entre cinq et sept ans. Cinq ans, c'est donc en dessous des réquisitions, pourtant, la peine reste sévère estime l'avocat du braqueur, Maitre Bérenger Tourné.

Assises Braqueur / PIF Tourné

L'homme de 52 ans est un détenu modèle. Il a déjà effectué 17 mois de détention provisoire. Avec les remises de peine, il pourrait sortir avant la fin de l'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess