Faits divers – Justice

Cinq ans ferme pour la ravisseuse d'un bébé à Marseille

Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu mercredi 6 janvier 2016 à 18:37

Fronton d'un palais de justice (illustration)
Fronton d'un palais de justice (illustration) © Fotolia - David Franklin

Une femme de 22 ans qui avait enlevé un bébé de quatre jours en 2012 a été condamnée à cinq ans de prison ferme, mercredi.

Fiona Ghilarducci, 22 ans, a été condamnée à cinq ans de prison ferme par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône mercredi, pour avoir enlevé un bébé de quatre jours à la maternité Saint-Joseph à Marseille en août 2012. 

Cette condamnation, assortie d'un suivi socio-judiciaire de trois ans, est conforme aux réquisitions de l'avocat général. "Une société doit protéger certaines valeurs. On doit protéger un bébé" avait lancé Thirry Villardo dans son réquisitoire. 

L'accusée ne s'était pas présentée lundi, premier jour de son procès, expliquant qu'elle avait eu peur. Mardi, à l'ouverture du procès, la jeune femme avaient présenté ses excuses aux parents de Zacharia : "Je voudrais m'excuser et leur dire que je regrette énormément mon geste qui est grave".

"Une peine significative" (Maître Olivier Kuhn-Massot, avocat des parents de Zacharia)

Sur France Bleu Provence, l'avocat des parents de Zacharia, Olivier Kuhn-Massot, a réagi : "cette jeune femme présentait une altération de son discernement. Cinq ans de prisons est une peine très significative".

Un bracelet de sécurité pour les bébés à la maternité Saint-Joseph

Enlevé le 27 août 2012, le petit Zacharia avait été retrouvé sain et sauf au bout de quelques heures après le déclenchement d'un plan alerte-enlèvement. 

Depuis cette tentative d'enlèvement, la maternité Saint-Joseph s'est dotée en avril 2013 d'un système de bracelets de sécurité pour les nourrissons. Une sirène se déclenche dès que la zone du service munie de portiques de sécurité est franchie. 

Selon la direction de la maternité, 2% des parents refusent le port de ce bracelet pour leur enfant.

Partager sur :