Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq braqueurs ligériens devant la cour d'assises de Lyon ce lundi

lundi 21 janvier 2019 à 3:56 Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire

Cinq hommes âgés 33 et 68 ans seront dans le box des accusés ce lundi, ils sont soupçonnés d’avoir participé à trois attaques de DAB et de fourgon blindé dans la Loire en bande organisée.

La station service de la Chabure ou s'était déroulé l'attaque du fourgon blindé
La station service de la Chabure ou s'était déroulé l'attaque du fourgon blindé © Maxppp - Yves Salvat

Loire, France

Cinq hommes âgés 33 et 68 ans comparaissent lundi à Lyon devant la cour d'assises. Ils sont soupçonnés d’avoir participé à trois attaques de distributeurs de billets et de fourgon blindé dans la Loire en bande organisée. Ils sont aussi soupçonnés d’avoir mis en danger la vie d’un convoyeur de fonds qui est resté depuis gravement handicapé et de trois autres de se collègues de la société, attaqués à la kalachnikov. Les cinq accusés ne sont pas tous impliqués au même niveau dans les trois affaires, mais ils seraient tous en contact plus ou moins étroit dans la préparation et l’exécution des trois casses. 

La première attaque de distributeur à l’explosif contre le Crédit Agricole de l’Etrat en novembre 2013 n’aura rien donné, la machine a gardé les billets. Le butin de la seconde attaque, le mois suivant, contre la Caisse d’Épargne de Terre Noire avec le même scénario va leur fournir 92 000 euros, mais au passage l’explosion va  blesser gravement un convoyeur de fonds qui assurait à ce moment-là le remplissage de la machine. Il a failli en mourir et reste gravement handicapé depuis. 

La troisième étape de leur parcours criminel en octobre 2014 va les conduire à attaquer carrément à la kalachnikov, un fourgon Proségur sur la station-service de la Chabure à Saint-Chamond, menaçant directement la vie des trois convoyeurs, fort heureusement sauvés par le blindage du camion. 

Ils repartent bredouille mais les policiers vont ramasser 44 douilles

A chaque fois, ils ont laissé des traces de leur passage, des empreintes dans les voitures brûlées ensuite, du sang, leur silhouette en vidéo sur les caméras de surveillance.  Autant d’indices qui vont conduire les policiers à les suspecter, d’autant que deux d’entre eux,  les plus âgés 54 et 68 ans sont des récidivistes qu’on aurait pu croire rangés des voitures, devenus en tout cas des commerçants avec pignon sur rue. Ces deux-là ont avoué l’attaque du fourgon .

Sur le banc des parties civiles, il y aura les convoyeurs, leurs familles, la Caisse d’Épargne et une employée de la station-service choquée par le violence de l’attaque.