Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq heures pour sauver un spéléologue dans le gouffre d'Estramar à Salses

dimanche 3 août 2014 à 1:22 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Les sapeurs pompiers plongeurs des Pyrénées-Orientales ont porté assistance à un spéléologue espagnol victime d'un malaise ce samedi soir dans le gouffre d'Estramar. Il a fallu cinq heures pour le remontée, le temps de respecter les paliers de décompression.

Pompiers illustration
Pompiers illustration

Une intervention bien particulière dans la soirée de samedi pour les pompiers des Pyrénées-Orientales.Ils ont porté secours à un spéléologue espagnol de 49 ans victime d'un malaise lors d'une descente profonde dans le gouffre d'Estramar sur la commune de Salses le Château.L'homme a pu être remonté saint et sauf, mais les pompiers plongeurs ont du se relayer à ses côtés pendant plusieurs heures au fond de l'eau pour respecter les paliers de décompression.Le spéléologue a commencé à ressentir de violents maux de tête, des fourmillements dans les jambes et des nausées alors qu'il était à 36 mètres de fond. Le malaise a continué lors de la remontée et lorsque les pompiers ont été alertés vers 19 heures, il était encore à 12 mètres.Comme pour toutes les plongées, il faut respecter des temps de pause l orsqu'on remonte à la surface, et plus on descend profondément, plus ces temps sont longs. Impossible donc pour les pompiers de remonter l'homme d'un seul coup.

Heureusement, le groupe de 5 spéléo espagnols était particulièrement bien équipé en matériel avec notamment une cloche de décompression qui permet de patienter dans l'eau. Ainsi 12 pompiers plongeurs se sont relayés toute la soirée pour assister le spéléo, essentiellement pour le rassurer, car les soins étaient impossible sous l'eau. Pendant une heure à 12 m puis une demi-heure à 9 mètres et enfin 3 heures d'attente au palier de 6 mètres. L'homme est sorti de l'eau un peu après 23 heures et a aussitôt été conduit à la clinique Saint-Pierre de Perpignan en caisson hyperbare.

Impossible pour l'instant de connaitre l'origine du malaise, peut-être un accident de décompression, il serait remonté sans respecter les temps ou bien un problème dans le mélange gazeux utilisé par les spéléo pour respirer.