Faits divers – Justice

Cinq jeunes de 15 ans arrêtés à Nice après avoir roué de coups et laissé pour mort un adolescent de leur âge

Par Marion Chantreau, France Bleu Azur et France Bleu mercredi 4 octobre 2017 à 20:38

Le musée d'art moderne et contemporain dans le centre-ville de Nice
Le musée d'art moderne et contemporain dans le centre-ville de Nice © Maxppp - Sylvestre

Cinq adolescents ont été présentés ce mercredi à un juge des enfants à Nice, en vue de leur mise en examen pour "tentative d'homicide". Ils ont été interpellés en début de semaine, après la violente agression d'un jeune de 15 ans, roué de coups de pied à la tête, aux abords d'un musée de Nice.

Cinq adolescents de 15 ans ont été déférés mercredi après-midi devant un juge des enfants, en vue de leurs mises en examen pour "tentative d'homicide". Une information judiciaire est également ouverte pour "non-assistance à personne en danger".

La jeune victime de 15 ans est sortie du coma mais pourrait souffrir de "graves séquelles"

Le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, qualifie l'agression d'"extrêmement violente". Un jeune de 15 ans, accompagné de deux amis, est pris à partie samedi soir par cinq jeunes du même âge, devant le Musée d'arts moderne et contemporain de Nice (le MAMAC). Au moins l'un des agresseurs connaissait la victime et aurait vraisemblablement eu un différend personnel avec elle.

Ils tentent de lui dérober sa sacoche, le jeune se débat et mis à terre, il reçoit de nombreux coups de pied à la tête occasionnant un hématome cérébral, des convulsions. Ses agresseurs prennent la fuite, pendant que ses deux amis alertent les secours et le placent en position latérale de sécurité. Le jeune homme est hospitalisé dans un état grave, son pronostic vital engagé pendant un certain temps. Il est sorti du comas ce mercredi, mais "il pourrait souffrir de graves séquelles, notamment des troubles de la vision" selon le procureur de la République.

Après leur interpellation par la brigade criminelle de la sûreté départementale de Nice, les cinq jeunes ont reconnu les faits en garde à vue, une information judiciaire est ouverte par la justice pour "tentative d'homicide". Le juge de la liberté et de la détention pourrait demander un mandat de dépôt pour trois des principaux agresseurs.