Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq jeunes vacanciers toulousains soupçonnés dans une affaire de viol collectif en Espagne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

L'affaire commence à faire grand bruit en Espagne. Cinq jeunes hommes de 18 à 20 ans, originaires de Blagnac été interpellés par la police espagnole dans une affaire de viol collectif d'une Norvégienne de 20 ans.

Cinq jeunes hommes originaires de Blagnac ont été interpellés à Benidorm dans une affaire de viol collectif
Cinq jeunes hommes originaires de Blagnac ont été interpellés à Benidorm dans une affaire de viol collectif © Maxppp - Manuel Lorenzo

Blagnac, France

Les cinq jeunes Blagnacais sont entendus ce jeudi après-midi par un juge d'instruction. L'avocat d'un des suspects, Me Frédéric David, explique que les faits se seraient produits il y a trois jours. Une Norvégienne âgée de 20 ans dit avoir été victime d'un viol collectif en Espagne à Benidorm par un groupe de jeunes Français. Ces cinq jeunes haut-garonnais qui avaient loué un appartement pour la semaine ont été interpellés ce mercredi avant leur retour en France.

C'est via l'application de rencontres Tinder que le rendez-vous aurait été fixé entre la jeune norvégienne et un blagnacais. La jeune fille explique s'être rendue avec une amie dans l'appartement loué par les Français. Une fois sur place, à l'issue d'une soirée très arrosée, elle aurait eu un rapport sexuel consenti avec le jeune homme. C'est après cela, qu'elle aurait été violée par les quatre autres jeunes vacanciers, selon sa version. La Norvégienne se serait rendue dans un centre médical où aurait été constatée la présence d'ecchymoses, avant d'aller déposer une plainte. Version contestée par le client de Me David qui reconnaît un rapport sexuel consenti et individuel, en aucun cas des ébats contraints à plusieurs.

Confusion des versions et contexte médiatique difficile en Espagne

Lors de l'audition ce jeudi soir, les deux jeunes filles se seraient rétractées. La principale plaignante parlerait de souvenirs évasifs, évoquant un rapport individuel dont elle ignore si il était réellement consenti. La théorie du viol collectif se serait effondrée. Mais le mal est fait et les médias ont vite fait de s'emparer de cette histoire dans une Espagne traumatisée par l'affaire de "la meute" à Pampelune. En 2016, pendant les fêtes, une fille de 18 ans est violée par cinq hommes de 27 à 29 ans. Ces hommes ont été condamnés en juin dernier à 15 ans de prison par la Cour Suprême espagnole, alors que dans un premier temps, la justice les avait condamnés pour simple abus sexuel, et remis en liberté provisoire.