Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de 27 migrants au large de Calais : "La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière" dit Macron

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Nord, France Bleu

27 personnes ont perdu la vie après un naufrage dans la Manche au large de Calais, ce mercredi selon un dernier bilan rendu dans la soirée. "La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière", a affirmé le président de la République Emmanuel Macron. Cinq passeurs présumés ont été arrêtés.

 Un bateau de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) transportant les corps des migrants après le naufrage au large de Calais
Un bateau de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) transportant les corps des migrants après le naufrage au large de Calais © AFP - FRANCOIS LO PRESTI

La Manche, nouveau cimetière à ciel ouvert. 27 personnes sont décédées - dont cinq femmes et une petite fille - dans le naufrage d'une embarcation dans le détroit du Pas-de-Calais, selon un dernier bilan ce mercredi soir. C'est l'événement le plus meurtrier depuis 2018 dans la Manche.

Sur place, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu'il allait faire "de nouvelles propositions de moyens" pour lutter contre les réseaux de passeurs, lors d'une réunion de ministres convoquées ce jeudi matin par le Premier ministre Jean Castex. Et d'ajouter : "Nous devons accélérer le démantèlement de ces réseaux".

Cinq femmes et une petite fille parmi les victimes 

Après avoir évoqué un peu plus tôt 31 décès, Gérald Darmanin a confirmé mercredi soir un dernier bilan de 27 morts et deux rescapés, "actuellement soignés et dont les jours sont malheureusement également en danger". Parmi les personnes décédées, "il y a cinq femmes et une petite fille", a précisé le ministre de l'Intérieur.

"Nous n'avons pas plus d'informations sur l'identité de ces personnes et les recherches vont continuer dans les heures qui viennent et demain, pour voir s'il n'y avait pas d'autres personnes dans cette embarcation de fortune", a-t-il ajouté.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Deux hélicoptères ont été mobilisés. "Plusieurs naufragés ont été récupérés. Le pronostic vital de certains naufragés semble malheureusement engagé", a précisé la préfecture maritime.

"La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière"

"La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière", a affirmé jeudi Emmanuel Macron, en demandant le renforcement immédiat des moyens de l'agence Frontex aux frontières extérieures de l'UE, selon l'Elysée. Le chef d'Etat réclame également "une réunion d'urgence des ministres européens concernés par le défi migratoire" et assure que "tout sera mis en œuvre pour retrouver et condamner les responsables" de ce drame.

Un peu plus tôt, le Premier ministre Jean Castex a déploré une "tragédie". "Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés", a-t-il écrit sur Twitter. Une réunion gouvernementale autour de Jean Castex et huit ministres se tiendra ce jeudi matin.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La maire de Calais Natacha Bouchart a estimé que "C’est le jour de trop".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cinq passeurs interpellés

Cinq passeurs présumés ont été arrêtés, dont quatre mercredi et un dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Deux de ces passeurs étaient mercredi soir "en décision de défèrement devant le tribunal", avait annoncé le ministre de l'Intérieur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le parquet ouvre une enquête

Le parquet de Dunkerque a annoncé ce mercredi avoir ouvert une enquête pour "aide à l'entrée au séjour irrégulier en bande organisée" et homicide involontaire aggravé". 

A l'approche de l'hiver, les tentatives de traversées ne diminuent pas, dans des conditions météorologiques de plus en plus mauvaises. Deux personnes sont décédées, rien qu'entre le 2 et le 4 novembre dernier.

Depuis le début de l'année, trois migrants sont morts  et quatre autres ont disparu en mer en tentant de traverser la Manche pour gagner l'Angleterre. En 2020, six personnes avaient trouvé la mort et trois autres avaient été portées disparues. Et en 2019, le bilan s'était élevé à quatre morts. 

Les tentatives de traversées de la Manche à bord de petites embarcations ont doublé ces trois derniers mois.  Depuis le début de cette année, plus de 31 000 migrants ont tenté de rejoindre l'Angleterre depuis les côtes de la Manche et près de 8.000 migrants ont été secourus. 

"Révolté", Boris Johnson propose à la France d'en "faire plus ensemble"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit mercredi "choqué, révolté et profondément attristé" assurant vouloir "faire plus" avec la France pour décourager les traversées illégales vers l'Angleterre. 

"Nous avons eu des difficultés à persuader certains de nos partenaires, en particulier les Français, d'agir à la hauteur de la situation, mais je comprends les difficultés auxquelles tous les pays sont confrontés", a-t-il déclaré sur Sky News à l'issue d'une réunion de crise à Downing Street. "Ce que nous voulons maintenant, c'est faire plus ensemble, c'est ce que nous proposons", a-t-il ajouté.

-
- © Visactu - -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess