Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq militants anti-corrida jugés ce mardi matin à Nîmes

mardi 22 mai 2018 à 6:39 Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère

Cinq militants anti-corrida interpellés samedi à Nîmes lors d'une manifestation tendue sur le parvis des arènes de Nîmes sont jugés ce mardi matin en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Nîmes. Près de 300 opposants à la tauromachie se sont rassemblés ce samedi.

Près de 300 militants opposés à la tauromachie ont manifesté ce samedi sur le parvis des arènes de Nîmes.
Près de 300 militants opposés à la tauromachie ont manifesté ce samedi sur le parvis des arènes de Nîmes. © Radio France - Leila Méchaouri

Nîmes, France

Quatre des cinq personnes arrêtées ce samedi lors de la manifestation des opposants la tauromachie sur le parvis des arènes de Nîmes ont été incarcérés ce lundi. 

Trois hommes et une femme qui sont poursuivis pour violences sur des policiers. La cinquième personne, une femme, a elle été placée sous contrôle judiciaire. Elle comparaîtra pour "attroupement avec arme", "port et détention d'arme" et "dégradation d'un bien public".   

Des policiers blessés 

Samedi après-midi le rassemblement des opposants à la tauromachie a donné lieu à des échanges tendus avec les forces de l'ordre. Aux cris de "basta corrida" ou "assassins" les militants voulaient empêcher la tenue de la corrida. La manifestation n'était pas autorisée. 

Des échauffourées ont éclaté, en tentant de pénétrer dans les Arènes certains militants ont bousculé des policiers qui se sont retrouvés au sol. Six policiers ont été blessés, l'un d'eux a eu cinq jours d' ITT. 

Au total les forces de l'ordre ont interpellé cinq personnes. Elles vont devoir s'expliquer devant le tribunal ce matin.