Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Cinq militants de Génération Identitaire jugés en appel pour l'invasion de la mosquée de Poitiers en 2012

-
Par , France Bleu Poitou

Après un premier report en janvier, en pleine grève des avocats, le procès en appel des cinq militants de Génération Identitaire se tiendra ce mercredi à Poitiers. Leurs avocats mettent en avant la prescription de l'incitation à la haine raciale.

Occupation du toit de la mosquée de Poitiers en chantier en 2012 par des militants de Génération Identitaire.
Occupation du toit de la mosquée de Poitiers en chantier en 2012 par des militants de Génération Identitaire. © Maxppp - Sylvaine Husseguy

C'est une faille dans le dossier. Une faille sur la forme (et non sur le fond) mais que les avocats de Génération Identitaire entendent bien exploiter au maximum pour ce deuxième acte judiciaire.

Près de huit ans après l'envahissement au petit matin du chantier de la grande mosquée rue de la Vincenderie à Buxerolles par 73 membres du groupuscule d'extrême-droite Génération Identitaire, cinq membres sont jugés ce mercredi par la cour d'appel de Poitiers.

En décembre 2017, en première instance, les cinq prévenus avaient été condamnés à un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende. L'action "coup de poing" avait permis de médiatiser le groupuscule.

Des banderoles et des slogans comme « Gaulois, réveille-toi » et des références historiques à Charles-Martel avaient été exhibés devant les caméras et les appareils photos avant la dispersion des acteurs.

La prescription de la peine invoquée

Cette fois, la condamnation sera-t-elle confirmée ou au contraire levée ? Les avocats de Génération Identitaire estiment que la peine prononcée pour le délit de provocation de haine raciale est désormais prescrite. Et ils pourraient bien obtenir gain de cause. Car techniquement, la prescription, après condamnation pour ce type de faits, est d'un an.

Le parquet de Poitiers n'ayant pas suspendu cette prescription, par mégarde, les juges devront se prononcer. Ce serait un coup dur pour Maître Gérald Froidefond, l’avocat de l’association « Musulmans de France » et de la communauté musulmane de Poitiers, parties civiles dans ce dossier.

"Mais nous avons confiance. La cour dira le droit, rien que le droit. Quant aux dégradations commises à l'occasion de cet envahissement, elles sont toujours sous le coup de la loi".

Le début de l'audience est prévu à 13h à la cité judiciaire des Feuillants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu