Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq mois après la disparition de Tiphaine Véron, sa famille attend toujours des réponses

jeudi 27 décembre 2018 à 18:15 Par Fanny Bouvard, France Bleu Poitou et France Bleu

Samedi 29 décembre, ça fera cinq mois que la Poitevine Tiphaine Véron a disparu au Japon dans la région de Nikko. En début de semaine, son frère Damien et sa soeur Sibylle sont revenus d'un nouveau voyage sur place.

Illustration : au Japon, l'enquête se poursuit.
Illustration : au Japon, l'enquête se poursuit. © AFP - Kazuhiro NOGI

Poitiers, France

Ça fera bientôt cinq mois que Tiphaine Véron a disparu au Japon. Cette auxiliaire de vie à l'école Alphonse Daudet des Couronneries, à Poitiers, et grande passionnée du Japon, n'a donné aucun signe de vie depuis le 29 juillet, alors qu'elle se trouvait dans la région de Nikko. Elle est sortie de son hôtel en y laissant ses affaires et n'est jamais revenue. 

Pas encore de géolocalisation et pas de nouvelles fouilles

L'enquête japonaise menée sur place n'a pour l'instant rien donné. C'est le sentiment de Sibylle et Damien, sœur et frère de Tiphaine, qui sont revenus lundi 24 décembre d'un nouveau voyage au Japon. Ils sont restés une dizaine de jours sur place. "Nous avons été reçus par les policiers, explique Sibylle Véron. Ils ont accepté de faire un point sur l'enquête, de répondre à nos questions." 

Malheureusement pour l'instant, il n'y a rien, pas d'indices, pas de preuves... Rien !" Sibylle Véron

La famille espère toujours récupérer les données de géolocalisation du portable de Tiphaine. "On l'a demandé un mois après sa disparition, puis deux, puis trois, puis quatre mois... Et on n'a pas de réponse favorable!", explique Sibylle. Damien Véron espérait aussi de nouveaux survols de la zone où a disparu sa sœur. "On nous avait parlé de survols en hélicoptère avant l'hiver, avant l'arrivée de la neige en janvier, mais ils n'ont pas fait de nouveaux survols pour Tiphaine."

Des policiers français au Japon ?

La famille de Tiphaine Véron attend maintenant l'envoi d'enquêteurs français au Japon, dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet de Poitiers.  "On sait que la police judiciaire de Poitiers travaille très dur, un travail remarquable, détaille Damien. Mais après le fait que ça se passe au Japon, ils ne peuvent pas tout faire depuis la France."  Mais pour cela le juge d'instruction doit consulter le dossier de la police de Nikko et choisir s'il demande la mobilisation de policiers français.