Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cinq Nîmois "pirates de l'autoroute" condamnés pour des braquages de voitures de luxe sur l'A7 et l'A9

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Ils ont été condamnés à des peines de trois à neuf ans de prison ce mercredi pour des vols violents commis pendant l'été 2017.

Une voiture de police devant le Palais de justice de Nîmes - illustration
Une voiture de police devant le Palais de justice de Nîmes - illustration © Radio France - Sylvie Duchesne

Cinq "pirates des autoroutes" ont été condamnés ce mercredi à Nîmes à des peines de trois à neuf ans de prison pour des vols violents commis sur l'A7 et l'A9. Ces cinq Nîmois, âgés aujourd'hui de 26 à 29 ans, ont braqué des véhicules de luxe sur l'A7 et sur l'A9 pendant l'été 2017.

Aucune des victimes, décrites comme "tétanisées et terrorisées_"_par une avocate des parties civiles, n'a voulu témoigner au cours du procès. Certaines avaient été attaquées à coups d'extincteurs ou de barres de fer, surprises sur des aires de repos ou percutées à vive à allure sur l'autoroute. Des hommes cagoulés et armés les menaçaient ensuite pour leur voler des objets de valeur ou leur véhicule.

Les prévenus sont tous originaires du quartier de Mas de Mingue à Nîmes. Ils ont aussi écopé tous les cinq d'une interdiction de paraître dans le Gard pendant cinq ans. Et parmi les deux prévenus les plus lourdement condamnés, figure Lotfy Boussouak, qui s'était échappé le 28 janvier 2019 devant le palais de justice de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône grâce à un commando de deux hommes armés et cagoulés. Il avait été arrêté après six mois de cavale dans une ferme isolée du Gard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess