Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pau : quatre adultes et un enfant retrouvés morts après un incendie, une des victimes ligotée

mardi 10 juillet 2018 à 8:23 - Mis à jour le mardi 10 juillet 2018 à 13:34 Par Axelle Labbé, Daniel Corsand et Oanna Favennec, France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Les corps de cinq personnes ont été découverts dans un appartement de la rue Richelieu à Pau ce mardi matin. Selon des sources proches de l'enquête, un homme aurait tué sa femme et ses beaux-parents, avant mettre le feu et de se suicider. L'enfant serait mort intoxiqué par les fumées.

La rue Richelieu ce mardi matin
La rue Richelieu ce mardi matin © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Les corps de cinq personnes, quatre adultes et un enfant, ont été découverts par les pompiers dans un appartement de Pau ce mardi matin. Les pompiers avaient été appelés pour un incendie à 6h40 au premier étage d'un immeuble qui en compte quatre, la résidence Richelieu, rue Richelieu. Des sources proches de l'enquête expliquent que selon les premiers éléments, le mari aurait tué sa femme et ses beaux-parents avant de mettre le feu à l'appartement. La femme a été retrouvée ligotée. L'enfant serait décédé ensuite, intoxiqué par la fumée. Selon les voisins, un couple franco-espagnol vivait dans l'appartement avec leur fils de 2 ans, les parents de la femme étaient venus d'Espagne en visite.

Beaucoup de sang

L'adjoint au maire de Pau chargé de la sécurité, Marc Cabane, sonné en sortant de l'immeuble ce mardi matin, parle d'une scène violente qui a sans doute précédé l'incendie. Il y avait "beaucoup de sang partout dans cet appartement", explique l'élu. La procureur de la République de Pau, elle, ne confirme pas la piste criminelle, attendant l'arrivée sur place des experts, notamment des médecins légistes. Cécile Gensac doit tenir une conférence de presse ce mardi après-midi. 

Il y avait du sang qui coulait tout le long de la chambre d'où sortait la fumée" - Une voisine

Les habitants de la résidence Richelieu, 27 personnes, ont été évacués vers 7 heures ce mardi matin. Une voisine, encore choquée, raconte au micro de France Bleu Béarn : "J'étais au lit, les pompiers ont tapé. Je me suis vite habillée. Il y avait de la fumée qui sortait de la chambre et du sang qui coulait tout le long de la chambre d'où sortait la fumée. Je les connais, ça fait un an que l'on habite ici, c'était des Espagnols, on parlait beaucoup. On s'entendait très bien. C'est choquant, elle m'avait dit qu'elle était mutée ailleurs, qu'elle devait partir à la fin de l'année parce qu'elle était professeur et qu'elle ne voulait pas partir, qu'elle se sentait bien ici et qu'elle allait le regretter." 

Une autre voisine, Malika, confie à France Bleu Béarn avoir été réveillée vers cinq heures du matin : "J'ai entendu une grosse grosse dispute. J'ai entendu le petit pleurer, la femme en train de crier. Je me suis levée, le petit s'est calmé. [...] Nous on a l'habitude, ils sont toujours en train de se disputer. On s'est dit que c'était toujours la même chose. Et puis il y avait les grand-parents [...] A six heures et demie, on nous a réveillé en disant qu'il y avait le feu, et on se retrouve depuis ce matin dans la rue."

  - Visactu
© Visactu -