Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq personnes suspectées d'appartenir à une filière djihadiste interpellées en Isère

mardi 13 mars 2018 à 17:19 - Mis à jour le mardi 13 mars 2018 à 17:59 Par Xavier Demagny, France Bleu Isère et France Bleu

Quatre hommes et une femme suspectés d'appartenir à une filière djihadiste ont été interpellés mardi matin dans la région de Grenoble (Isère) et placés en garde à vue.

Un brassard "police". Image d'illustration.
Un brassard "police". Image d'illustration. © Maxppp -

Grenoble, France

Cinq personnes, quatre hommes et une femme, suspectés d'appartenir à une filière djihadiste ont été interpellés mardi matin dans la région de Grenoble (Isère) et ont ensuite été placés en garde à vue, d'après franceinfo confirmant une information du journal Le Parisien. Selon les informations de France Bleu Isère, ils ont été transférés à Paris par avion. 

Soupçonnés d'avoir organisé des départs pour la Syrie

Les policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la police judiciaire agissaient sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, des chefs "d'association de malfaiteurs en vue de commettre des actes de terrorisme" et de "financement d'une entreprise terroriste".

L'enquête vise à préciser les liens, notamment financiers, entre les personnes arrêtées avec "deux hommes partis en zone irako-syrienne" où ils se trouveraient toujours, selon une source judiciaire citée par l'AFP. Parmi les suspects, la femme de 53 ans est la mère d'un de ces deux hommes. Les quatre autres, âgés de 18 à 30 ans, sont des proches de ces deux derniers. Deux des suspects étaient fichés S selon France 2. 

"Ils sont notamment susceptibles d'avoir envoyé de l'argent sur place sous la forme de mandat cash" explique une source judiciaire à l'AFP.

1700 français partis en Syrie depuis 2014

Selon le gouvernement français, environ 1.700 Français sont partis rejoindre les zones jihadistes irako-syriennes depuis 2014. Selon le procureur de Paris François Molins le 22 janvier, "676 Français dont 295 femmes se trouveraient sur zone" en Irak et Syrie.