Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cléon : Agnès Lesale n'a toujours pas revu ses deux enfants enlevés il y a un an par leur père

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu
Cleon, France

Les deux enfants d'Agnès Lesale, habitante de Cléon, ont été enlevés par leur père en février 2019. Un an après, elle a des nouvelles de Shakib et Bilel. Elle espère qu'ils reviendront très vite d'Algérie.

Agnès Lesale a reçu des photos de ses enfants
Agnès Lesale a reçu des photos de ses enfants © Radio France - Rudy Pupin

Agnès Lesale n'a pas revu ses deux enfants depuis un an. Shakib, 6 ans, et Bilel, 9 ans, ont été enlevés par leur père le 12 février 2019. Cette maman de Cléon lui avait laissé la garde quelques jours, mais il ne les a jamais ramenés. Ils sont aujourd'hui en Algérie. Cette semaine et pour la première fois en douze mois, elle a eu de nouveau contact avec eux via l'application mobile Messenger. 

Un appel et des photos

Agnès Lesale n'avait pas réentendu la voix de Bilel et Shakib depuis un an. Début février, elle a reçu une invitation de leur père sur Facebook. "Il m'avait bloqué sur tous les réseaux, je n'avais aucun moyen de les contacter. Je m'y attendais pas. J'ai accepté sa demande et j'ai parlé avec lui sur Messenger comme si de rien était. Il m'a demandé si je voulais parler aux petits", indique la maman. 

S'en suit alors un échange de photos et un appel de 48 minutes avec les enfants. "Cela m'a fait du bien, cela me donne encore plus envie de les récupérer. Ils m"ont demandé quand est-ce que je venais. J'ai vu des photos des deux petits ensemble, ils ont grandi. Mais sur leur visage, cela se voit qu'ils sont tristes"

Depuis un an, le quotidien d'Agnès est difficile. "il y a toujours des moments compliqués comme la période des fêtes ou des anniversaires. Un petit truc peut tout de suite nous rappeler quelque chose, cela devient très vite difficile". 

Lenteur de l'administration 

Malgré le fait que le ministère de la Justice soit au courant, cette maman de deux autres enfants autistes ne se sent pas aidée par l'administration. "Depuis un an, c'est que des démarches, entre le tribunal, les consulats et les ministères. C'est trop long". 

Mais Agnès Lesale garde espoir. "Je ne vais pas lâcher l'affaire. Je suis obligée, ce sont mes enfants. N'importe quelle mère doit se battre pour récupérer ses enfants". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu