Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : quatre ans de prison pour un quadragénaire reconnu coupable d'agressions sexuelles sur mineures

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Un père de famille a écopé ce vendredi de quatre ans de prison après avoir avoué les agressions sexuelles de sept mineures, amies de ses filles, à son domicile de Chappes (Puy-de-Dôme). Les faits avaient été commis entre 2006 et 2013.

La salle d'audience du tribunal correctionnel
La salle d'audience du tribunal correctionnel © Radio France - Olivier Vidal

Le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand a condamné cet homme de 46 ans à quatre ans de prison dont deux avec sursis avec mise à l'épreuve. Il a, en outre, l'interdiction d'entrer en contact avec des mineurs, exceptées ses filles, et bien sûr avec les victimes.

Après avoir nié une partie des faits pendant les longues années de l'instruction, ce père de famille a fini par craquer, par tout avouer à la barre de tribunal, poussé dans ses retranchements par le président du tribunal : "C'est le moment de tout dire Monsieur !" lance le juge. Après un long et pesant silence dans la salle d'audience, le prévenu répond : "oui je reconnaîs tous les faits qui me sont reprochés" concède le prévenu en larmes à la barre.

Ce vendredi l'individu a donc reconnu les sept agressions sexuelles commises entre 2006 et 2013 à son domicile de Chappes sur des mineures qui étaient des copines de ses filles. Des caresses, des massages, des bisous sur la bouche...Les filles étaient âgées de 8 ans à 12 ans. Parmi elles, sa nièce, âgée aujourd'hui de 19 ans, et qui est venue témoigner à la barre. "C'était mon oncle et je lui faisais une confiance aveugle. Je ne te pardonnerai jamais" lance la jeune fille en direction de son oncle.

Je ne te pardonnerai jamais pour ce que tu as fait ! Mélody, nièce et victime du quadragénaire

Plusieurs des victimes étaient présentes dans la salle d'audience. Pour leurs représentants, avocats des parties civiles, les aveux n'étaient que circonstanciers. "Aujourd'hui il avoue parce vous, monsieur le Président, vous avez réussi à le faire avouer mais il n'avait pas décidé de le faire en entrant dans cette salle" souligne Renaud Portejoie. 

Un vrai traumatisme pour les victimes 

Dans son réquisitoire, la procureure Laure Lehugeur évoque le traumatisme subi par les victimes, les tentatives de suicide de certaines. "Cet homme est un danger potentiel, c'est un pédophile au profil inquiétant" insiste la magistrate du parquet, en requérant quatre ans de prison.

Dans sa défense, Jean-François Canis rappelle que son client était malade, "attiré par les enfants". "Il n'a pas tout avoué et rapidement parce qu'il y a un fort sentiment de honte" souligne l'avocat. En concluant : "la prison ne guérit pas !"

Une peine prononcée "incompréhensible" pour les victimes

Son client a donc été condamné à quatre ans de prison dont deux avec sursis. Il aura un prochain rendez-vous avec un juge d'application des peines pour l'aménagement de la sienne.
A la sortie du palais de justice, les quelques victimes et les familles ont fait part de leur immense déception.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess