Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Clermont-Ferrand : 170 robes noires mobilisées contre la réforme de la justice

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les avocats auvergnats se sont donné rendez-vous ce mercredi matin à Clermont-Ferrand. Mobilisés contre la réforme de la justice, ils ont défilé du Palais de justice à la préfecture où une délégation a été reçue en fin de matinée.

Les avocats partent en cortège de la cité judiciaire de Clermont-Ferrand
Les avocats partent en cortège de la cité judiciaire de Clermont-Ferrand © Radio France - Dominique Manent

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, France

170 robes noires dans les rues de Clermont-Ferrand ce mercredi matin. Le cortège, qui fait étape à Jaude, au pied de la statue de Vercingétorix, est silencieux et digne. Tout le monde est sous le choc de l'attentat survenu la veille à Strasbourg. Sur l'unique banderole qui a été dépliée on peut lire : "pour une justice humaine et égale pour tous". Venus des quatre départements auvergnats, les avocats, qui font la grève des audiences, dénoncent le projet de loi de réforme de la justice voté en première lecture dans la nuit à l'Assemblée Nationale.

La justice de proximité remise en cause

Laurent Pierot est avocat en Haute-Loire. Venu manifester à Clermont-Ferrand, il s'inquiète pour la justice de proximité :_"_on éloigne le justiciable de son juge par un nouveau découpage des juridictions, par une suppression éventuelle à terme des juridictions". Célia Debord, sa jeune collègue du barreau de Clermont, partage son point de vue : "concrètement, si demain le tribunal de Montluçon ou de Moulins ou de Vichy vient à fermer pour laisser un seul tribunal par département, ce sera impossible pour les justiciables qui sont à l'aide juridictionnelle de faire une heure et demi de trajet pour aller au tribunal le plus proche, ces personnes là n'auront plus accès un juge tout simplement".

Le cortège au pied de Vercingétorix sur la place de Jaude - Radio France
Le cortège au pied de Vercingétorix sur la place de Jaude © Radio France - Dominique Manent

Internet ne remplacera pas la rencontre avec un juge

Le projet de réforme favorise la numérisation des procédures, une solution justement en cas d'éloignement géographique. Mais pour Philippe Gatignol, qui prendra ses fonctions de bâtonnier à Clermont-Ferrand en janvier prochain, Internet n'est pas une solution en soi : "nous sommes modernes, nous travaillons à cette dématérialisation, nous le vivons tous les jours, néanmoins, nous pensons que le rapport humain et la discussion restent le meilleur moyen d'éviter que notre société ne devienne totalement inhumaine. Les français ont le droit d'accéder à un juge". 

Choix de la station

France Bleu