Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Clermont-Ferrand : deux militants du bastion social interpellés à Strasbourg

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Deux militants du mouvement identitaire ont été interpellés à Strasbourg jeudi matin. Ils sont suspectés -avec un 3ème individu- d'être impliqués dans une violente agression, la nuit du 8 au 9 septembre, à Clermont. Tous doivent être jugés en comparution immédiate lundi.

Le local du Bastion social implanté rue de la Treille, à Clermont.
Le local du Bastion social implanté rue de la Treille, à Clermont. © Radio France - Olivier Vidal

Deux militants du mouvement identitaire ont été interpellés à Strasbourg jeudi matin.  Ils sont suspectés d'être impliqués dans une violente agression, survenue dans la nuit du 8 au 9 septembre, à Clermont-Ferrand.  Tout serait "parti" d'une phrase prononcée par des passants devant le local du Bastion, rue de la Treille : "C'est le local des fachos". Elle aurait entrainé une violente réaction de trois militants du bastion social. Une bagarre éclate. Les quatre passants sont blessés, l'un d'eux lourdement à la jambe, victime d'une double fracture tibia péroné.

"C'est le local des fachos"

Deux suspects avaient déjà été entendus -l'un d'eux mis hors de cause-, les deux autres étaient activement recherchés. Ces derniers avaient quitté leur domicile et leur lieu de travail pour échapper aux forces de police. Ce jeudi donc ils ont été interpellés à Strasbourg. 

Les trois militants du Bastion social, connus des services de police, seront jugés lundi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour violences avec arme, l'un des agresseurs aurait utilisé un club de golf.

Ils encourent jusqu'à sept ans de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu