Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Clermont-Ferrand : Jason Lopez enfin jugé et condamné à 5 ans de prison

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Après quatre renvois, le procès du trentenaire s'est tenu ce vendredi matin devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Jugé notamment pour avoir enlevé son fils Vicente en mars 2017, il a été condamné à 5 ans de prison. Il indique déjà vouloir faire appel du jugement.

La salle d 'audience dans le tribunal de Clermont-Ferrand
La salle d 'audience dans le tribunal de Clermont-Ferrand © Radio France - Olivier Vidal

Clermont-Ferrand, France

C'était un procès très attendu.
D'abord parce que l'"affaire" de l'enlèvement du petit Vicente avait défrayé la chronique en mars 2017, et puis parce que ce procès avait été renvoyé à quatre reprises, la dernière ce jeudi, avec la grève des avocats.

Dans son box, Jason Lopez, barbe longue, cheveux coiffés d'une petite queue, biceps gonflés, semble être très à l'aise. Il répond avec une certaine décontraction. Il faut dire que l'individu a l'habitude des tribunaux, condamné déjà à 18 reprises.
"Non je n'ai pas violenté mon fils, ni sa mère" répond-il à la présidente du tribunal. "Je reconnais tous les autres faits, j'ai récupéré (ndlr : enlever) mon fils car je ne le voyais plus" explique le prévenu. 

Je ne voyais plus mon fils, Jason Lopez à propos de Vicente

Les relations compliquées avec la famille de son ex-compagne sont évoquées, les tirs à Saint Yorre dont a été victime Jason Lopez (affaire qui sera bientôt jugée), les menaces, les insultes par vidéos sur le net et dont la célèbre "mange tes morts".  

Au cours de l'audience, Jason Lopez ne semble pas réaliser la gravité des faits qui lui sont reprochés. "Je voulais passer du temps avec mon fils, c'est tout" insiste-t-il. 

Une 19ème condamnation ce vendredi

Relevant les violences psychologiques infligées au petit garçon de 5 ans à l'époque, la procureure requiert 5 années de prison, avec comme peines complémentaires un suivi sociojudiciaire, avec interdiction d'entrer en contact avec son ex-compagne, de détenir une arme ou encore de résider dans l'Allier et le Puy-de-Dôme.

Des réquisitions suivies par le tribunal. 

A l'énoncé du délibéré, Jason Lopez voit rouge : "5 ans c'est pas possible, vous m'empêchez de voir mon fils une nouvelle fois, c'est pas croyable !" Son avocate viendra le calmer.  

Une 19ème condamnation donc pour Jason Lopez ce vendredi. Il a d'ores et déjà indiqué qu'il ferait appel de ce jugement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu