Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Clermont-Ferrand : le procès de Jason Lopez à nouveau renvoyé...au lendemain

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Nouveau rebondissement dans l'affaire Jason Lopez, ce trentenaire qui avait enlevé son fils Vicente en mars 2017. Il devait être jugé ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, mais cela n'a pas pu être le cas à cause de la grève des avocats. Le procès est renvoyé ce vendredi.

Les avocats mobilisés devant le tribunal correctionnel (ici lors d'une suspension d'audience)
Les avocats mobilisés devant le tribunal correctionnel (ici lors d'une suspension d'audience) © Radio France - Olivier Vidal

C'est un moment inédit qu'aura vécu le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand ce jeudi. Ce dernier devait juger ce jeudi après-midi Jason Lopez notamment pour l'enlèvement de son fils Vicente en mars 2017, enlèvement qui avait fait la une des médias. Sauf que ce jugement intervenait en pleine grève des avocats, et que rien ne s'est passé comme prévu. Retour sur un après-midi tumultueux.

Cela commence avec l'absence de l'avocat du prévenu. Dominique Lardans, avocat à Moulins est en grève, il ne peut pas être là. Malgré les protestations de plusieurs avocats et du bâtonnier qui formulent une demande de renvoi de l'affaire la présidente du tribunal Marie De Naurois choisit de maintenir l'audience. Elle aura lieu après une première affaire de maltraitance.  

24 avocats pour la défense de Jason Lopez

C'est alors au bâtonnier de désigner un avocat commis d'office pour remplacer le gréviste. Philippe Gatignol ne choisira pas un avocat, il en choisira 24. 24 avocats mobilisés en fait dans la constestation de la réforme des retraites. Si la présidente reste ferme, les avocats font face, déterminés eux aussi.

Peu après 19h, après la première affaire, ces 24 avocats se présentent au tribunal, accompagnés de soutiens. Jason Lopez, lui, barbe longue, biceps impeccables, ne semble pas vraiment comprendre ce qu'il se passe. C'est effectivement confus.
La présidente commence à évoquer l'affaire. Mais, à tour de rôle, les avocats l'interrompent pour rappeler des articles de loi, des jurisprudences. Un sportif dirait qu'ils jouent la montre...Mais très vite le ton monte entre la présidente et les avocats en grève. La tension est bien présente. 

C'est une mascarade, Marie De Naurois la présidente de tribunal

La tension arrive à son paroxysme lorsque, après de nombreux échanges, la présidente en vient à parler de "mascarade" pour qualifier l'audience et le comportement des grèvistes. Le mot est laché. Le bâtonnier ne tient plus en place et prend, à son tour, la parole très sollenellement. "Je ne peux pas accepter qu'on attaque mes confrères, je suis là aussi pour défendre le serment des avocats.

La situation devient très pesante, un bras-de-fer semble s'imposer entre la présidente, la procureure et les avocats très remontés. L'audience est alors suspendue. 

A son retour, la présidente calme le jeu, regrette certains de ses propos et décide de renvoyer le procès au lendemain matin, ce vendredi 9h.
Satisfaction des avocats qui ont remporté leur bras-de-fer du jour, et indiquent qu'ils ne perturberont pas cette prochaine audience.
Dans son box, Jason Lopez a, lui, semblé s'amuser de ces nouveaux atermoiements judiciaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu