Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Clermont-Ferrand : le violeur présumé de la place Salford interpellé

mardi 16 octobre 2018 à 22:14 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

C'est sa victime, agressée dans la nuit du 21 au 22 septembre, qui l'a reconnu et qui a appelé la police lundi après-midi. L'ADN de ce trentenaire a été retrouvé sur la jeune femme après l'agression. En garde à vue depuis lundi soir, il devrait être mis en examen dans la journée de mercredi.

L'homme est en garde à vue à l'hôtel de police de Clermont-Ferrand
L'homme est en garde à vue à l'hôtel de police de Clermont-Ferrand © Radio France - Olivier Vidal

Clermont-Ferrand, France

C'est en fait la jeune femme qui reconnaît son agresseur présumé lundi vers 19h40. Il est dans la rame du tramway dans laquelle elle aussi se trouve. Elle appelle alors la police. Quelques instants plus tard, à l'arrêt du 1er mai, les policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) l'arrêtent tranquillement. 

La victime, cette jeune femme qui dit avoir été violée dans la nuit du 21 au 22 septembre place de Salford, est formelle : c'est lui. Mais les policiers devront attendre un peu moins de 24 heures et des résultats d'analyse ADN pour en avoir la confirmation. L'ADN de ce trentenaire correspond à celui retrouvé sur la victime le soir de l'agression. 

L'ADN permet de confondre le suspect

Lors de son audition, le violeur présumé nie les faits. Autre problématique pour les enquêteurs : son identité reste inconnue. Une perquisition est bien menée dans l'appartement dans lequel il loge pour permettre son identification, sans succès.

L'individu sera déféré ce mercredi et probablement, après passage devant le juge des libertés et de la détention, mis en examen et placé en détention provisoire.