Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Clermont-Ferrand : les agents T2C exercent leur droit de retrait ce jeudi pour dénoncer une insécurité croissante

mercredi 25 octobre 2017 à 15:35 Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Il n'y a pas de bus ni de tram aujourd'hui à Clermont-Ferrand. Les conducteurs et contrôleurs des transports en commun de l'agglomération clermontoise dénoncent une recrudescence des agressions verbales et physiques sur le réseau T2C.

Pas de transports en commun ce jeud à Clermont-Ferrand
Pas de transports en commun ce jeud à Clermont-Ferrand © Radio France - Emmanuel Moreau

Clermont-Ferrand, France

Le droit de retrait s'exerce individuellement, il y avait donc une incertitude sur le niveau du trafic ce jeudi. Finalement, les choses sont simples puisqu'aucun tram ni bus ne circule. La T2C a confirmé un peu avant 7 heures ce jeudi matin qu'aucun service ne peut être assuré. Seules exceptions, les lignes 31 à 36 qui circulent normalement ainsi que le transport à la demande.

Ni bus ni tram ce jeudi - Aucun(e)
Ni bus ni tram ce jeudi

Un jeudi noir dans les transports en commun de l'agglomération clermontoise, expliqué par laT2C dans un communiqué : "Dans un contexte d’accroissement des agressions et incivilités à l’encontre des agents T2C, et dans le prolongement d’une agression particulièrement choquante, un droit d’alerte a été déposé ouvrant à un droit de retrait pour la journée du jeudi 26 octobre".

Menace de mort avec un couteau

Une agression particulièrement violente s'est produite ce mardi en fin d'après-midi dans le tramway clermontois. C'est la goutte qui a fait déborder le vase des agents T2C. Un individu a brandi un couteau d'une vingtaine de centimètres vers 17h50 à l'intérieur de la rame bondée stationnée à l'arrêt "Maison de la Culture". Il a menacé de mort deux contrôleurs. Extrêmement choqués, ils sont aujourd'hui en arrêt de travail. Quant à l'individu menaçant, il s'est scarifié le ventre avant de s'enfuir. Sans aller jusqu'à ces extrêmes, les faits de violences sont de plus en plus fréquents ces derniers mois.

90 faits recensés depuis mai

90 faits violents environ ont été recensés depuis le début du mois de mai sur l'ensemble des lignes de bus et du tramway. Le panel des incivilités et des agressions est très varié. Jets de projectiles, insultes, crachats, menaces de mort et violences physiques. Le phénomène a même tendance à s'amplifier depuis la rentrée de septembre. Les agents ont donc décidé de tirer la sonnette d'alarme. Ils réclament avant tout des moyens humains. Claude Desmarie, le secrétaire CGT du CHSCT du réseau T2C : "Nous souhaitons le recrutement de 25 à 30 personnes de plus au service méditation. C'est un service important parce qu'il permet d'être en prévention sur tous ces faits... Et Claude Desmarie de lancer également un message aux autorités de l’État : "On aimerait voir plus de forces de l'ordre sur le terrain en appui en cas de problème... On n'est pas sur une demande de police des transports, mais nous voulons que les rôles régaliens soient assumés. Il y a un déficit flagrant en nombre des forces de police. Tout le monde le constate".