Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Clermont-Ferrand : les écoles se refont une beauté avant la rentrée

vendredi 1 septembre 2017 à 16:10 Par Claudie Hamon, France Bleu Pays d'Auvergne

Peinture, boiserie, sol, cour, chauffage, les établissements scolaires profitent de l'été pour entreprendre des travaux de rénovation. Chaque année, la ville de Clermont-Ferrand dépense près de deux millions d'euros pour entretenir ses écoles.

La fresque de Keymi dans la cour d'école Paul Bert à Clermont-Ferrand
La fresque de Keymi dans la cour d'école Paul Bert à Clermont-Ferrand © Radio France - Claudie HAMON

Clermont-Ferrand, France

Près de 120 000 élèves du 1e degré s'apprêtent à faire leur rentrée scolaire à Clermont-Ferrand. Tous les étés, la ville en profite pour effectuer des travaux de rénovation dans ses 62 écoles

Près de deux millions d'euros de travaux chaque année

Chaque année la ville dépense près de deux millions d'euros (1,6 million cette année) pour effectuer des travaux comme à l'école Paul Bert qui a pu rénover ses classes du sol au plafond, l'établissement possède enfin une salle des professeurs digne de ce nom et une belle palissade ajourée. Au total 92 000 euros de travaux ont été effectué.

Agnès Chaumette, directrice adjointe et Pascal Noblet, gardien de l'école Paul Bert posent devant la nouvelle clôture. - Radio France
Agnès Chaumette, directrice adjointe et Pascal Noblet, gardien de l'école Paul Bert posent devant la nouvelle clôture. © Radio France - Claudie HAMON