Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Clermont-Ferrand : les deux premiers SDF touchés par le Covid-19 soignés dans un centre spécialisé

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne

Depuis quelques jours à Clermont-Ferrand, un centre d'hébergement équipé de 70 lits médicalisés permet de soigner les sans-abris positifs au Covid-19. Deux patients y sont déjà hébergés, d'autres sont attendus avant la fin de la semaine.

Illustration - Une personne sans abri sur un banc
Illustration - Une personne sans abri sur un banc © Maxppp - Daniel FOURAY

Pour des raisons de confidentialité, on ne saura ni l'adresse, ni le quartier. On saura juste que depuis lundi, un centre d'hébergement est ouvert pour les personnes sans-abri malades ou atteintes du Covid-19. C'est un communiqué de la préfecture du Puy-de-Dôme qui l'annoncé ce vendredi 27 mars. Dans le communiqué, la préfecture du Puy-de-Dôme informe qu'il "permettra d’héberger des personnes malades sans gravité qui ne pourraient pas être matériellement isolées dans leur structure d’hébergement ou qui n’auraient pas de lieu de confinement". Une structure très importante quand on sait que cette population vulnérable à risque représente dans le grand Clermont 1 600 personnes.

Une chambre médicalisée du centre de soin pour SDF
Une chambre médicalisée du centre de soin pour SDF © Radio France - Claudie HAMON

Quarante bénévoles sur le pied de guerre 

Cet espace de 2 500 mètres carrés a été aménagé en une semaine par plusieurs bénévoles de l'association CeCler, qui gère le site, mais aussi de l'association "Pharmacien sans frontières" qui a donné des meubles et des lits médicalisés. Des bénévoles de Michelin et la Société des Eaux de Volvic ont eux aussi participé à la vie du lieu. Des services civiques ont également prêté main-forte pour organiser l'espace, travaillant tard tout le week-end

Une dizaine de personnes en permanence sur le site.
Une dizaine de personnes en permanence sur le site. © Radio France - Claudie Hamon

Deux SDF déjà soignés

"L'idée est de confiner ces personnes pendant 14 jours" explique Dominique Charmeil, directrice générale de Cecler. Pour l'instant, nous accueillons deux patients atteints du Coronavirus qui ne pouvaient pas être confinés dans leur structure d'hébergement. "Nous en attendons d'autres avant la fin de la semaine" précise Dominique Charmeil. " Nous prenons bien-sûr toutes les précautions mais nous manquons de matériel comme les masques. Je lance aussi un appel au don " explique la directrice _"nous avons besoin aussi de blouses, sur-blouses, gel, etc_. Tout le secteur social est mobilisé tous les jours dans des conditions difficiles. J'espère que tout le monde en est conscient ! "

Comment fonctionne ce centre d'hébergement ? Réecoutez Dominique Charmeil, directrice de l'association Cecler au micro de Mickaël Chailloux

Une équipe de soignants du dispensaire Emile Roux assure le suivi des malades.
Une équipe de soignants du dispensaire Emile Roux assure le suivi des malades. © Radio France - Claudie Hamon

Deux autres centres à Theix et Parent

La préfecture indique aussi que 51 personnes, couples et familles sont hébergées dans un centre d’hébergement à Parent (Puy-de-Dôme). "Ce centre a pris forme grâce à la mise à disposition de VVF d’un village vacances et au Secours Populaire qui assure l’accueil et l’accompagnement des personnes." De même, il existe un autre centre d’hébergement à Theix, ouvert depuis le 25 mars, dans les locaux du centre de vacances. Il est géré par le Collectif Pauvreté Précarité. 

Par ailleurs, la trêve hivernale, qui devait se terminer ce mardi 31 mars, est prolongée jusqu'au 1e juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu