Faits divers – Justice

Maud Vian nouveau bâtonnier de l'ordre des avocats de Clermont-Ferrand

Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne jeudi 19 janvier 2017 à 17:17

Maud Vian est la 2e femme élue bâonnier à Clermont-Ferrand
Maud Vian est la 2e femme élue bâonnier à Clermont-Ferrand © Radio France - eric le bihan

Âgée de 41 ans, l'avocate pénaliste a été élue par ses pairs pour un mandat de deux ans. Parmi les priorités de Maud Vian : intensifier l'accès aux droits pour tous et veiller sur les confrères les plus précaires.

Son portrait n'est pas encore accroché au mur de la grande salle du conseil de l'ordre. Et pour cause, Maud Vian vient tout juste de prendre officiellement ses fonctions de bâtonnier. Un mandat de deux ans qui ne devrait pas en appeler un autre. Mener de front son métier et sa nouvelle fonction est chronophage, mais elle assume avec fierté et humilité.

Même si Maud Vian affirme "qu'il ne faut pas s'arc-bouter là-dessus", il n'empêche qu'elle est seulement la deuxième femme a être élue Bâtonnier à Clermont-Ferrand. 10 ans après la pionnière Martine Ardaillon. Logique lorsque l'on sait que le métier se féminise de plus en plus et que la tendance s'est carrément inversée depuis une décennie. Le barreau de Clermont-Ferrand en est le parfait exemple. A ce jour, près de 60% des 420 avocats inscrits au 1er janvier 2017 sont des femmes.

Continuer l'accès aux droits

Parmi les priorités de Maud Vian : continuer l'accès aux droits à travers des consultations gratuites et des permanences, comme c'est déjà le cas avec les Restos du Cœur et le Secours Populaire du Puy-de-Dôme. Une 3e convention doit être signée avec l'association "passerelle solidarité 63" d'ici quelques semaines. Autre mission : mieux faire connaitre le métier d'avocat et ses compétences multiples ou encore améliorer l'image du conseil auprès du grand public.

Maud Vian bâtonnier - Radio France
Maud Vian bâtonnier © Radio France - eric le bihan

Même si le sujet peut sembler tabou, Maud Vian n'élude le problème. Bon nombre d'avocats sont aujourd'hui en situation de précarité. Difficile d'avoir des statistiques précises, mais contrairement aux idées reçues, ils ne roulent pas tous sur l'or. Au barreau de Clermont-Ferrand, on estime qu'environ 10% des avocats gagnent à peine le SMIC. L'explication n'est pas d'ordre géographique mais simplement numérique. Il y a trop d'avocats aujourd'hui et le travail n'est évidemment pas équitablement réparti.

La maison de l'avocat toujours en projet

Dans les cartons de l'ordre : un projet est toujours en tête de pile, quoi que complexe à concrétiser. Celui de la création d'une maison de l'avocat à Clermont-Ferrand. Les locaux de l'ordre sont toujours situés dans la cité judiciaire, mais le projet est toujours d'actualité, même si ça coûte cher.

En attendant, un nouvel évènement promotionnel (tenu secret pour l'heure) est en gestation pour l'automne prochain. Il s'inscrit dans la dynamique du succès rencontré par l'exposition "Dans l'ombre et la lumière" signée par la photographe Marielsa Niels au printemps dernier. Une expo qui continue d'ailleurs son tour de France des barreaux. Après un passage à Lyon en fin d'année dernière, elle sera visible à Poitiers en juin prochain. Quant à Maud Vian, elle devra attendre la fin de son mandat en décembre 2018 pour prendre la pose devant un photographe. Histoire de pouvoir accrocher à son tour son portrait en noir et blanc dans la grande salle du Conseil.

La galerie des bâtonniers de Clermont-ferrrand - Radio France
La galerie des bâtonniers de Clermont-ferrrand © Radio France - eric le bihan