Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Loire : obligation de quitter le territoire maintenue pour le jeune malien Madama Diawara

Le recours contre l'obligation de quitter le territoire de Madama Diawara a été rejeté par le tribunal administratif de Clermont-Ferrand mercredi soir. La famille d'accueil du jeune malien compte faire appel de cette décision. Elle organise une conférence de presse ce jeudi, à 14h, au Puy-en-Velay.

Madama Diawara aux côtés de Véronique de Marconnay (famille d'accueil).
Madama Diawara aux côtés de Véronique de Marconnay (famille d'accueil). © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrrand a rejeté mardi soir le recours contre l'obligation de quitter le territoire (OQTF) qui vise Madama Diawara, ce jeune malien accueilli depuis deux ans dans le département par une famille d'accueil. Une décision qui doit permettre à la préfecture de Haute-Loire, à l'origine de cet arrêté, de prendre des mesures d'éloignement le concernant. 

Depuis février dernier, elle l'accuse d'avoir fourni de faux papiers qui ne permettraient pas de déterminer qu'il était mineur à son arrivée en France, ce qui aurait motivé son refus de le régulariser. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La famille compte faire appel 

Véronique de Marconnay et Eric Durupt, les parents adoptifs de Madama depuis deux ans, sont dévastés. Ils parlent d’un "acharnement judiciaire sans limite". La famille compte faire appel de cette décision. Un nouveau recours qui ne sera pas suspensif : Madama pourrait donc être reconduit vers le Mali avant que l’audience ait lieu.

Eric Durupt et Véronique de Marconnay, les parents adoptifs de Madama Diawara, à la sortie de l'audience, lundi 12 avril.
Eric Durupt et Véronique de Marconnay, les parents adoptifs de Madama Diawara, à la sortie de l'audience, lundi 12 avril. © Radio France - © Romane Brisard

Conférence de presse

Soutenus depuis les première semaines par de nombreuses mobilisations citoyennes, Véronique de Marconnay et Eric Durupt organisent une réunion du comité de soutien "Soutien à Madama" demain, à 14 heures, au Puy-en-Velay (Haute-Loire). Les parents d'accueil y donneront également une conférence de presse. A ce jour, leur pétition en ligne a reçu 37.534 signatures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess