Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

INFO FRANCE BLEU - Clermont-Ferrand : un avocat au cœur d'un trafic de faux papiers pour migrants

vendredi 9 novembre 2018 à 16:28 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Un avocat de Clermont-Ferrand est déféré devant un juge ce vendredi après-midi. Il devrait être mis en examen pour corruption active, trafic d'influence, faux et usage de faux et aide au séjour irrégulier. Il aurait payé une employée de la préfecture pour obtenir des papiers pour des migrants.

Le palais de justice de Clermont-Ferrand
Le palais de justice de Clermont-Ferrand © Radio France - Olivier Vidal

Clermont-Ferrand, France

INFO FRANCE BLEU. Un avocat du barreau de Clermont-Ferrand, âgé de 41 ans, est déféré devant un juge d'instruction ce vendredi après-midi. Il devrait être mis en examen pour corruption active, trafic d'influence, faux et usage de faux et aide au séjour irrégulier.

L'homme est soupçonné d'avoir corrompu une employée contractuelle de la préfecture du Puy-de-Dôme pour obtenir des papiers pour des étrangers en situation irrégulière. Une quarantaine de dossiers, constitués de faux documents, auraient été ainsi validés, l'employée fermant les yeux sur l'origine des pièces. Une quarantaine de sans-papiers auraient été ainsi régularisés. Des faits qui se seraient déroulés pendant plus d'une année entre l'été 2015 et l'été 2016. 

Une quarantaine de "faux" dossiers régularisés 

C'est la préfecture, en vertu de l'article 40 du code du procédure pénale, qui a dénoncé les agissements de cette employée qui ne travaille plus au sein de l'administration. Placée en garde à vue en début de semaine, elle a été remise en liberté en attendant d'être à nouveau convoquée.

L'avocat clermontois devrait être mis en examen et placé sous contrôle judiciaire ce vendredi soir. L'enquête est menée par les hommes du SRPJ de Clermont-Ferrand.