Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : un élu d'opposition de la ville pourrait être jugé pour viols devant les assises de Riom

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La cour d'appel de Riom ordonne la mise en accusation de François Barrière devant la cour d'assises du Puy-de-Dôme pour le viol d'une quadragénaire en 2015. L'élu de 44 ans clame son innoncence. Son avocat annonce un pourvoi en cassation.

La cour d'appel de Riom
La cour d'appel de Riom © Radio France - Olivier Vidal

La décision est tombée ce mardi. La cour d'appel de Riom vient de confirmer la mise en accusation de François Barrière, ce conseiller municipal et communuautaire Les Républicains, devant les assises du Puy-de-Dôme. 

Les faits remontent à octobre 2015. L'élu avait alors été mis en examen pour viol. Sa victime présumée, une quadragénaire rencontrée récemment, avait déposé plainte trois jours plus tôt, dénonçant des actes sexuels contraints et violents. Des blessures avaient été constatées sur la plaignante par les médecins du CHU de Clermont-Ferrand.

Il clame son innocence depuis le début " Jean-François Canis, avocat du mis en cause

Depuis le début de cette affaire, François Barrière clame son innocence. "Les accusations portées contre lui son fausses, il n'y a pas dans le dossier de charges qui peuvent être retenues contre lui, juste une parole contre une autre" précise Jean-François Canis, l'avocat du mis en cause.

Son avocat annonce un pourvoi en cassation

L'avocat clermontois annonce d'ores et déjà un pourvoi en cassation pour contester cet arrêt de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Riom. Jean-François Canis qui avait déjà contesté en appel le renvoi devant la cour d'assises de François Barrière ordonné par la juge d'instruction.

Sollicité par notre rédaction, l'avocat de la victime présumée, Charles Fribourg, est resté injoignable ce mercredi

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu