Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : une centaine de manifestants réunis place de Jaude contre réforme de l'assurance chômage

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Plus d'une centaine de manifestants se sont rassemblés ce vendredi 23 avril, place de Jaude, pour demander le retrait de la réforme de l’assurance chômage. Parmi eux, de nombreux professionnels de la culture venus défiler avec leurs caissons de matériel technique pour une action "coup de poing".

Place de Jaude, vendredi 23 avril, une centaine de manifestants sont venir dire non à la prochaine réforme de l'assurance chômage.
Place de Jaude, vendredi 23 avril, une centaine de manifestants sont venir dire non à la prochaine réforme de l'assurance chômage. © Radio France - © Romane Brisard

Le "vendredi de la colère". C'est ainsi que les manifestants réunis ce vendredi après-midi dès 14h, à Clermont-Ferrand, ont intitulé leur nouvelle mobilisation

À l'appel de plusieurs syndicats - Force ouvrière, Solidaires, Mouvement National des Chômeurs et Précaires, CGT, UNEF... - plus d'une centaine de précaires et d'intermittents ont répondu présent, place de Jaude, à cette journée nationale contre la réforme de l’assurance chômage. Amorcée à l’automne 2019, elle doit entrer en vigueur le 1er juillet.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Retrait total de la réforme 

Parmi les diverses revendications, les "oubliés du quoi qu’il en coûte" - comme plusieurs d'entre eux se sont présentés - demandent le retrait total de la réforme.

Très critiquée, celle-ci prévoit notamment un durcissement des conditions d’accès aux droits : pour pouvoir s’inscrire comme demandeur d’emploi, il faudra avoir travaillé six mois au lieu de quatre

"Grève générale"
"Grève générale" © Radio France - © Romane Brisard

Autre point dénoncé par les militants : la modification du mode de calcul des indemnités chômage. En effet, pour calculer le salaire journalier de référence (SJR), cette réforme ne tiendrait plus compte des seuls jours travaillés, mais y ajouterait les périodes chômées.

Opération "Flight-cases"

Afin de marquer les esprits, les professionnels de la culture de Clermont-Ferrand ont réalisé une opération "Flight case", place de Jaude. Alignés devant la statue de Vercingétorix, ils se sont mis à frapper en cœur des caissons de matériel technique pour dénoncer une réforme qui "précarisera encore plus les moins bien lotis". 

Les professionnels du spectacle de Clermont-Ferrand ont tapé du poing sur leurs caissons pour dire non à la réforme.
Les professionnels du spectacle de Clermont-Ferrand ont tapé du poing sur leurs caissons pour dire non à la réforme. © Radio France - © Romane Brisard

Si les intermittents du spectacle ne seront pas directement concernés par la réforme, tous demandent une prolongation de l’année blanche pour les intermittents du spectacle et son extension à tous les précaires.

L’Union Syndicale appelle à une nouvelle mobilisation nationale ce 1er mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess