Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : une nouvelle affaire de bizutage au sein du milieu universitaire

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

C'est le syndicat Solidaires Etudiants qui révèle cette affaire. Des étudiants en classe prépa auraient été fortement incités à mimer des actes sexuels lors d'une soirée d'intégration. Solidaires Etudiants demande au lycée et à l'université de réagir.

Les faits se seraient déroulés dans une soirée d'intégration d'une classe préparatoire du lycée Blaise Pascal
Les faits se seraient déroulés dans une soirée d'intégration d'une classe préparatoire du lycée Blaise Pascal © Radio France - Claudie Hamon

Le récit a été rendu public sur les réseaux sociaux, via le compte twitter @MoiAussiFac. Le syndicat y révèle les détails d'une soirée d'intégration en prépa scientifique du lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, le 6 septembre dernier. Selon eux, "des étudiants de deuxième année doivent mimer la fellation, fortement alcoolisés et se donner aussi en spectacle." Parfois, le consentement n'est pas clair d'après les témoignages recueillis par le syndicat, qui explique que ceux qui voudrait refuser ont d'énormes pressions. Ils sont vite accusés de "casser l'ambiance" ou de "ne pas être drôle". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une charte des associations pas assez contraignante ? 

Via un communiqué, le syndicat précise avoir alerté la direction du lycée ainsi que l'université, afin qu'ils "prennent leurs responsabilités pour que de telles choses ne se reproduisent pas." Ils jugent, par ailleurs, que la charte des associations mise en place au sein de l'établissement "est peu suivie et peu contraignante". 

Fin août, le bizutage avait créé la polémique au sein, cette fois-ci de l'Université. Des propos injurieux avait été diffusés sur un groupe Facebook d’étudiants clermontois en Paces (Première année commune aux études de santé).  Des propos qu'avait condamné le président de l'université Mathias Bernard. Une cellule d’écoute et d’accompagnement sur le harcèlement sexuel avait été mise en place au sein des instances de l'UCA. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess