Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drogue dissimulée dans un bois du Morbihan : deux suspects interpellés

Deux hommes ont été placés en détention provisoire dans le Morbihan. Ils sont soupçonnés de trafic de drogue.

Illustration Gendarmerie
Illustration Gendarmerie © Radio France - Victor Vasseur

Crac'h, France

C'est un habitant de Crac'h, près de Carnac, qui a alerté les gendarmes, mardi, après avoir aperçu deux hommes en train de dissimuler un sac dans un sous-bois. 

La brigade d'Auray intervient et retrouve le colis. A l'intérieur : 1,3 kg d'héroïne, 100 grammes de cocaïne et du matériel comme une balance et des emballages.

Course-poursuite

Les investigations commencent et le véhicule des suspects est vite identifié. Les deux individus sont repérés dans le secteur de Carnac Plage, le lendemain. 

Les gendarmes tentent de les interpeller mais ils s'enfuient à bord de leur véhicule avant d'en perdre le contrôle à la sortie de la commune de Crac'h. Ils prennent alors la fuite à travers bois et champs. Une soixantaine de gendarmes et une équipe cynophile sont déployés pour les arrêter. 

Deux suspects "en vacances"

Finalement interpellés, les deux hommes sont placés en garde à vue. Ils ont sur eux 775 euros et 70 grammes de résine de cannabis. Selon les gendarmes, ces deux suspects sont originaires de Normandie et disent être venus dans le Morbihan pour y passer quelques jours de "vacances". 

A l'issue de leur garde à vue, ils ont été placés en détention provisoire dans les maisons d'arrêt de Vannes et Ploemeur.