Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

Cocktails molotov visant l'association franco-turque de Valence : trois suspects interpellés

mardi 23 août 2016 à 14:27 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

Trois hommes, militants présumés du PKK, ont été interpellés lundi matin. Ils sont soupçonnés d'être les auteurs des jets de cocktails molotov sur le local de l'association franco-turque de Valence dans la nuit de dimanche à lundi.

La façade du local de l'association a été très endommagée par l'incendie
La façade du local de l'association a été très endommagée par l'incendie © Radio France - Mélanie Tournadre

Les trois hommes ont été interpellés dans les Bouches-du-Rhône, au péage de Lançon-de-Provence, un peu avant 6 heures lundi matin. Leur véhicule se dirigeait vers Marseille où ils vivent. Ils étaient donc probablement sur le chemin du retour après leur action à Valence. Le plus âgé a 34 ans, les deux autres ont 22 ans. Ils sont d'origine kurde et membres présumés du PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan. Cela accrédite la thèse d'un acte terroriste lié à la situation en Turquie. Dès le début de l'enquête, le parquet de Valence s'est d'ailleurs dessaisi au profit de la section anti-terroriste du parquet de Paris.

Suspectés des trois attaques de Valence et Montélimar

Les trois gardés à vue sont suspectés d'être les auteurs de la série de faits commis dans la Drôme cet été : le jet des cocktails molotov visant le local de l'association franco-turque de Valence (à deux reprises dans la nuit du 23 au 24 juillet et dans la nuit de dimanche à lundi) et visant le local de l'association culturelle turque de Montélimar (dans la nuit du 7 au 8 août).

Pourquoi viser la Drôme ?

Le mystère demeure sur les raisons qui auraient poussé ces trois activistes à s'en prendre à des associations basées dans la Drôme. Pour s'éloigner de Marseille et éviter de se faire repérer ? Parce qu'il y a des différents d'ordre privé qui se greffent à leur action ? Les enquêteurs de la PJ de Lyon en charge de l'enquête ont jusqu'à la fin de la semaine pour auditionner les suspects puisque la garde à vue peut durer jusqu'à quatre jours dans le cas d'affaires terroristes.

►Lire aussi : nouvel incendie criminel contre le local de l'association franco-turque de Valence