Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Colère et incompréhension à Daoulas après l'incendie d'une boîte à lire

vendredi 31 août 2018 à 15:19 Par Aurélie Lagain, France Bleu Breizh Izel

Ce sont des initiatives qui se multiplient dans les villages : des boîtes avec de livres en libre-service. A Daoulas, la toute jeune "boîte à lire" a été incendiée dans la nuit de jeudi à vendredi.

La boîte à livres de Daoulas a été incendiée
La boîte à livres de Daoulas a été incendiée - Mairie de Daoulas

Daoulas, France

Mauvaise surprise et colère ce vendredi matin à Daoulas, près de Brest :  Dans ce bourg de 1.700 habitants, près de Brest, la "boîte à lire" a été incendiée dans la nuit de jeudi à vendredi. Il s'agit d'une étagère en bois, garnie d'une centaine de livres en libre-service, où chacun vient se servir et déposer des ouvrages. Elle est complètement détruite s'insurge Gaëlle Calvez Barnot, adjointe au maire de Daoulas en charge de la culture.  "Les livres ont été jetés par terre, tous brûlés, il y avait une centaine de livres : des romans, des BD, des fictions, des livres pour enfants." 

La boîte à lire avait été installée en mars 2018, après une année de préparatifs, la mobilisation de l'association Anim'Daoulas et celle de la bibliothèque qui a fourni le premier fonds. Ensuite, ce sont les habitants du village, ou d'ailleurs qui l'ont fait vivre.

"On est en colère, c'est affligeant. Faire brûler des livres, c'est lourd de  sens...  C'est gratuit, bête, idiot" - Gaëlle Calvez Barnot

Pas question d'en rester là. La mairie n'a pas attendu pour porter plainte. Il s'agit maintenant de "dépasser cette colère, pour reconstruire quelque chose", une autre boîte à lire dans le bourg.