Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Colère et indignation après le suicide de Doona, étudiante transgenre de 19 ans

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Mercredi soir, Doona, une jeune étudiante transgenre de Montpellier (Hérault) s'est donné la mort. Ses proches accusent le Crous d'avoir menacé de l'expulser de son logement quelques jours avant sa mort.

Des messages en hommage à Doona, jeune étudiante transgenre, ont été inscrits sur le campus de l'Université Paul-Valéry de Montpellier, où elle était inscrite en psychologie
Des messages en hommage à Doona, jeune étudiante transgenre, ont été inscrits sur le campus de l'Université Paul-Valéry de Montpellier, où elle était inscrite en psychologie © Radio France - Jordan Proisy

À l'entrée de l'Université Paul-Valéry de Montpellier, difficile de passer à côté des pancartes, des collages et des mots écrits à la peinture, en hommage à Doona. Cette étudiante transgenre de 19 ans s'est donné la mort mercredi soir, en se jetant sous un train en gare de Montpellier-Saint-Roch. Ses proches et ses camarades de la licence de psychologie sont sous le choc, certains lui rendent hommage sur les réseaux sociaux.

La transphobie au quotidien

"C'était une personne très résiliente, toujours là pour aider", se rappelle Daria, l'une de ses amies proches. Elle était vraiment très avenante. Mais c'est quelqu'un qui, malgré toutes ses qualités, se pensait dans une solitude énorme parce qu'avec la transphobie qu'elle vivait, les regards de travers, les commentaires des gens, le fait qu'au Crous ça se passait très mal....elle ne se rendait pas compte que des gens l'appréciaient. Elle pensait qu'elle n'avait pas d'amis, et là je reçois pleins de messages de la part de ses camarades de promo, déplore Daria. Je trouve ça vraiment dommage que les oppressions qu'elle subissait l'aient empêchée de voir ça".

Témoignage de Daria, une amie de Doona

Dans le monde militant aussi, l'émotion est vive. La jeune femme était engagée au sein de l'Association des Nouveaux Gays Et Lesbiennes (ANGEL), destinée aux jeunes personnes LGBTQI pour lutter contre les discriminations et l'isolement social. "Je suis indigné, souffle Lo, l'un de ses camarade d'ANGEL. C'était une personne fantastique, avec un style exceptionnel. On savait qu'elle n'allait pas bien, on a essayé de l'aider, de la soutenir. Mais _à cause de manque d'accès au soin, de la transphobie du système médicale_, elle s'est retrouvée dans une impasse"

Le Crous de Montpellier accusé

Les proches et amis de la jeune femme dénoncent depuis son décès le rôle du Crous dans son geste désespéré. "Tout est arrivé en cinq jours", raconte l'une de ses amies sur Twitter. Après une première tentative de suicide, "On lui aurait fait comprendre que si elle était un danger pour elle-même ou pour les autres, elle perdrait son logement" en résidence, complète Daria. 

Selon elle, ces propos tenus ne sont que l'aboutissement de mois de calvaire pour Doona. "Cet été elle n'allait vraiment pas bien, explique-t-elle. Elle me disait « Si je retourne au Crous, je ne vais pas terminer l’année parce que c'est horrible » ...et c'était le cas en fait. On pourra parler de comment les choses se sont produites, la suite des événements, etc. Mais là où elle vivait, elle était constamment mégenrée : ses voisins disaient "il" pour parler d'elle, l'administration l'appelait "monsieur" au lieu de "madame". Elle corrigeait systématiquement les gens, donc quand ils continuaient à l'appeler "il", c'était vraiment par choix. Doona se sentait seule, elle se recroquevillait sur elle-même. Ce sont les micro-agressions du quotidien qui ont produit ça." 

Daria, une amie de Doona

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #CrousAssassin a été repris de nombreuses fois pour dénoncer cette situation. Contacté, le Crous de Montpellier n'a pas souhaité répondre à nos questions. Une cellule psychologique a été mise en place au site de Vert-Bois où résidait Doona. Ses proches organisent un rassemblement lundi à midi devant le Crous de Montpellier pour lui rendre hommage.

Les proches de Daria ont inscrit des messages en hommage à la jeune femme
Les proches de Daria ont inscrit des messages en hommage à la jeune femme © Radio France - Jordan Proisy
Des collages ont été réalisés sur les murs de l'Université Paul-Valéry de Montpellier, où Donna était étudiante
Des collages ont été réalisés sur les murs de l'Université Paul-Valéry de Montpellier, où Donna était étudiante © Radio France - Jordan Proisy
Choix de la station

À venir dansDanssecondess