Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris : colère et réactions indignées après une agression transphobe place de la République, une enquête est ouverte

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une vidéo dans laquelle une personne transgenre se faire molester place de la République dimanche suscite l'indignation. "Cette agression manifestement transphobe est inadmissible", a tweeté Marlène Schiappa Secrétaire d'État chargée de la lutte contre les discriminations. Une enquête a été ouverte.

agression d'une personne transgenre place de la république dimanche 31 mars
agression d'une personne transgenre place de la république dimanche 31 mars - Twitter @SOShomophobie

Paris, France

Beaucoup d'indignation après la diffusion d'une vidéo montrant l'agression transphobe lors d'une manifestation anti-Bouteflika, place de la République dimanche. L'association SOS Homophobie parle "d'un effet de meute insupportable contre cette personne". Ce sont des agents de la sûreté RATP , présents à la station République qui lui sont venus en aide. Une enquête a été ouverte pour "violences aggravées par la circonstance qu'elles ont été commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre". Elle a été confiée au Service de l'accueil et de l'investigation de proximité (Saip) du troisième arrondissement.

Réactions indignées du côté de la classe politique

La maire du Xe arrondissement de Paris déclare avoir signalé les faits.

Anne Hidalgo, la maire de Paris condamne "fermement" cette agression